Plus de 5.000 supporters de la Coupe du Monde 2018 se trouvent encore illégalement en Russie

Reuters

Plus de 5 000 étrangers, s’étant rendus en Russie pour la Coupe du monde de football 2018 grâce à un passeport de supporter, se trouvent encore illégalement sur le territoire national, révèle le journal Rossiyskaya Gazeta, se référant aux données du ministère russe de l’Intérieur. À noter qu’au total, 650 000 amateurs de ballon rond avaient à cette occasion franchi les frontières du pays.

« Pour la plupart d’entre eux ils se sont avérés respectueux des lois et ont quitté le pays en temps voulu, a souligné Andreï Kaiouchkine, directeur adjoint du département des migrations au sein du ministère. Ceci dit, au 31 décembre dernier, plus de 12 000 étaient encore en Russie. Grâce à notre travail conjoint avec le FSB [Service fédéral de sécurité] nous sommes parvenus à réduire ce chiffre à 5 500 personnes ».

>>> Coupe du Monde: lorsque Mondial et carnaval riment dans les rues de Russie

Le représentant a par ailleurs exprimé ses espoirs de voir ces clandestins être reconduits hors du territoire national d’ici fin mars.

Pour rappel, les détenteurs d’un FAN ID (passeport de supporter) avaient obtenu l’autorisation de séjourner en Russie sans visa jusqu’au 31 décembre 2018.

À noter en outre que, selon le ministère de l’Intérieur, quelque 9,7 millions d’étrangers, en provenance principalement de la CEI et notamment d’Asie centrale, se trouvaient au 1er janvier dans le pays, soit près de 500 000 de plus que l’an passé.

Dans cet autre article, nous répondons à toutes les questions ayant pu vous tracasser au sujet du visa pour la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies