Régime sans visa pour les détenteurs d’un FAN ID jusqu’à la fin de l’année 2018

Alexei Danichev /Sputnik

Ils ont été nombreux à dire qu’ils retourneront un jour en Russie, et voilà qu’une opportunité s’offre à eux : les détenteurs d’un FAN ID, cette carte personnalisée de supporters, seront dispensés de visa pour la Russie jusqu’à la fin de l’année en cours. Cette décision a été annoncée dimanche par Vladimir Poutine, juste après la finale de la Coupe du Monde.

« Nous allons faire comme ça : les supporteurs étrangers qui ont actuellement leur FAN ID pourront bénéficier d’entrées multiples dans la Fédération de Russie sans visa jusqu'à la fin de l'année », a-t-il en effet déclaré, cité par les médias.

Lors de la soirée de gala au Bolchoï, la veille de la finale, le président russe avait également soulevé la question de l’assouplissement du régime de visa pour la Russie.

Lire aussi : Trois moyens de venir vivre en Russie en évitant le casse-tête de la bureaucratie

« Nous savons que nos invités étrangers, les supporters, aimeraient revenir en Russie, avec leur famille, leurs amis et nous trouverons sans doute un régime de visa pratique au maximum pour assurer la possibilité de poursuivre la découverte de notre pays, d’autant plus que ce potentiel est inépuisable », avait-t-il alors indiqué.

Selon les données du ministère russe du Développement numérique, des Liaisons et des Communications de masse, plus de 800 000 supporters venus des quatre coins de la planète ont visité la Russie durant la tenue de la Coupe du Monde qui s’est achevée le 15 juillet par la victoire de l’équipe de France de football. Onze villes russes ont accueilli les matchs, à savoir Moscou, Saint-Pétersbourg et Kaliningrad (pôle du nord), Nijni Novgorod, Kazan, Samara, Saransk et Volgograd (pôle de la Volga), Rostov-sur-le-Don et Sotchi (pôle du sud) ainsi qu’Ekaterinbourg, dans l’Oural.

Si vous ne possédez pas de FAN ID, pas de panique, les frontières ne vous sont pas fermées ! Voici tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un visa russe !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies