Quatre divorces retentissants d'oligarques russes

Quand l'amour tourne au vinaigre, l'argent parle. Cela s'est en tout cas avéré juste lors de la rupture de ces couples russes fortunés que nous vous présentons aujourd'hui.

Farkhad Akhmedov - divorce fleuve au Royaume-Uni

Farkhad Akhmedov, homme d'affaires russe d'origine azerbaïdjanaise, a été au centre de l’une des procédures de divorce les plus retentissantes de l'histoire. Il y a deux ans, un tribunal britannique a alloué 453 millions de livres sterling (41,5% de la fortune d'Akhmedov) à son ancienne épouse, Tatiana Akhmedova. Le jugement a été rendu sur la base de sa « contribution égale au bien-être de la famille ». L’homme d’affaires a comparé la décision judiciaire britannique à « du papier hygiénique » et a fait appel.

Lire aussi : Qui sont les hommes d’affaires les plus riches de Russie?

Jusqu'à présent, les résultats ont été mitigés pour lui. Il s’est tourné vers les tribunaux russes pour prouver qu’il avait déjà divorcé avec son épouse en 2000, mais le tribunal n’a pas statué en sa faveur. En revanche, un tribunal de Dubaï (la bataille juridique fait rage dans le monde entier) a récemment levé une ordonnance de blocage sur le super-yacht du milliardaire imposée par le tribunal britannique. Akhmedov peut à nouveau embarquer à bord du Luna, qu'il aurait acheté pour 360 millions de dollars à un autre magnat russe, Roman Abramovitch.

Selon Forbes, Akhmedov (1,3 milliard de dollars) est le 67e homme d'affaires russe le plus riche.

Dmitri Rybolovlev - une somme gigantesque allouée par un tribunal suisse

L'oligarque russe Dmitri Rybolovlev, 18e personne la plus riche de Russie, était également sur le point de perdre au moins la moitié de sa fortune alors qu'il était plongé dans les affres du divorce. Célèbre pour avoir fait main basse sur le club de football AS Monaco et tristement connu pour avoir été accusé de corruption, sa procédure judiciaire de divorce a duré sept ans. Son ex-épouse, Elena, a demandé le divorce en 2008. Deux ans plus tard, un tribunal suisse a gelé les avoirs de Rybolovlev et en 2014, l’homme d’affaires a subi un coup dur quand la justice a octroyé à Elena la moitié de la fortune de son ex-mari, pour un montant de 4,5 milliards de dollars. Sans surprise, cela a constitué la querelle d’amoureux la plus chère du monde.

Cependant, les Suisses ont cédé et ont ordonné à l'oligarque de ne lui verser que 604 millions de dollars. En 2015, les époux ont conclu un règlement à l'amiable dont les détails n'ont pas été rendus publics. L'année suivante, l'édition russe de Forbes incluait Elena Rybolovleva parmi les 200 hommes d'affaires les plus riches de Russie - elle se classait à la 142e place avec 600 millions de dollars.

Lire aussi : Qui sont les oligarques russes et existent-ils vraiment?

Vladislav Doronine – quand Naomi a tout chamboulé

Le mariage du magnat de l'immobilier Vladislav Doronine et de sa femme Ekaterina a duré 21 ans. Ils ont divorcé en 2009 lorsque l'homme d'affaires, dont la fortune était estimée à 6,7 milliards de dollars en 2011, a commencé à sortir avec le mannequin Naomi Campbell. Un accord a été conclu avec Ekaterina qui, selon les médias, aurait reçu 10 millions de dollars.

La relation avec Campbell a duré cinq ans. Après s'être séparé du mannequin, Doronine lui a laissé un hôtel particulier dans la banlieue d'élite de Moscou. Il ressemble à un vaisseau spatial et possède une tour de 22 mètres de haut. Plus tard, il est sorti avec le mannequin russe Kristina Romanova et lui aurait donné une énorme bague de fiançailles. 

Roustam Tariko. Un verdict surprenant

Le deuxième producteur mondial de vodka, Roustam Tariko, a eu plus de chance que dans le cas précédent. Tatiana Ossipova n'était pas mariée à l'homme d'affaires, mais le couple a eu deux enfants au cours de leurs six années de relation. Quand Ossipova et Tariko se séparèrent, elle intenta une action en justice exigeant une pension alimentaire équivalant à un tiers de la fortune estimée de son partenaire, soit 1,8 milliard de dollars.

Tariko a refusé et la justice russe a pris le parti du père. Elle a décidé que les enfants devraient rester avec l'homme d'affaires. La décision stipulait également que c'était à Ossipova de payer une pension alimentaire. Cependant, en fin de compte, Ossipova et Tariko sont parvenus à un règlement dont les détails restent inconnus.

Gosses de riches : pour savoir comment vivent les enfants des oligarques russes suivez ce lien

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies