Quelles sont les régions russes les plus engagées dans un mode de vie sain?

Le Caucase du Nord domine le classement des régions russes abritant la plus grande proportion d’adeptes d’un style de vie sain, a révélé une étude commandée par l’agence de presse RIA Novosti. L’Extrême-Orient et la Sibérie Orientale seraient quant à eux les mauvais élèves en la matière. 

Au sein de ce classement établi sur la base de huit indicateurs liés à la consommation d’alcool, de tabac, de drogues, à la pratique du sport et aux conditions de travail, c’est en effet le Daghestan qui se hisse sur la première marche du podium, détrônant ainsi le favori de l’an dernier, la République de Tchétchénie. Suivent ensuite la Kabardino-Balkarie, la région de Krasnodar et l’Ingouchie. De telles conclusions peuvent en partie s’expliquer par le fait que ces régions sont, à l’exception de celle de Krasnodar, à majorité musulmane, ce qui implique l’absence de consommation d’alcool.

Lire aussi : Fort comme un Russe: des exercices simples pour être en forme d'ici l'été

À contrario, c’est au Birobidjan (région autonome juive à la frontière chinoise), au Kamtchatka, dans les régions de Magadan et de l’Amour ainsi qu’en Transbaïkalie, que ce mode de vie est le moins populaire. Néanmoins, les experts y constatent tout de même une évolution positive.

Les résultats indiquent par ailleurs qu’en 2017 36,8% des Russes ont pratiqué de manière systématique du sport, soit 2,6% de plus que l’année précédente. Le gouvernement russe ambitionne d’ailleurs de porter ce taux à 38% en 2019.

La consommation de tabac a quant à elle chuté à 29%, conséquence de l’introduction en 2013 de la loi anti-tabac dans les lieux publics, alors que le taux de fumeurs au sein de la population était de 37,1%.

L’absorption d’alcool est elle aussi en baisse, puisque passée de 8,1 litres par an en 2016 à 7,6 en 2017.

Dans cette autre publication, découvrez le classement des régions russes où il est le plus agréable de vivre.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies