Ces mannequins russes hors-normes qui font fi des stéréotypes

khrystyana, kiker_chan/Instagram
Tout le monde est beau à sa manière et il n’y a rien de mal à être différent. Pour vous en convaincre, inspirez-vous donc de l’exemple de ces six modèles.

La Britannique Tess Holliday est devenue le premier mannequin grande taille à figurer sur la couverture du magazine Cosmopolitan, dans lequel elle s’est livrée sur sa relation avec son corps. 

Le modèle Amy Deanna, qui souffre de la maladie du vitiligo, est quant à elle devenue la nouvelle ambassadrice de la marque de cosmétiques CoverGirl, qui considère qu’être parfait n’est pas nécessaire pour rencontrer le succès.

Faites donc à présent la connaissance des mannequins russes brisant eux aussi les barrières de l’industrie de la mode, et sont la preuve vivante qu’il est primordial de s’accepter et de s’aimer tels que nous sommes.

1.Khrystyana Kazakova

Cette grande blonde venue de Sibérie s’est faite remarquer lors de son apparition dans l’émission America’s Next Top Model. Elle n’a pas remporté la compétition mais a su conquérir le cœur des spectateurs. Aux côtés de Yekaterina Zharkova et Dilyara Larina, Khrystyana est ainsi devenue, grâce à ses formes généreuses, la nouvelle starlette du mouvement de la positivité corporelle. Avant cette émission elle avait essayé de perdre du poids à maintes reprises, mais n’était pas parvenue à rentrer dans les standards de l’industrie. Elle a alors décidé d’ignorer ces normes et d’embrasser la carrière de mannequin grande taille.

Lire aussi : Cinq reines russes du fitness sur Instagram

À présent, Khrystyana vit à New York et s’efforce de modifier la façon dont les gens voient les mannequins. Après le défilé de Victoria’s Secret, elle a par exemple organisé un show de grande ampleur dans la rue, où 20 mannequins professionnels aux courbes non traditionnelles ont procédé à une véritable parade sur Times Square.

2.Vsevolod Cherepanov

Vsevolod, alias Sever (« Nord » en russe), est l’un des plus populaires mannequins de l’agence russe Lumpen, qui ne recrute que des individus à l’apparence inhabituelle. Il collabore avec de célèbres marques, notamment Lanvin, Comme des Garçons, Moncler et Gosha Rubchinskiy. Alors qu’il n’avait que 20 ans, il a également figuré sur la couverture de la version italienne de Vogue et dans Numéro Russia. Aujourd’hui, il fait la promotion de sa propre ligne vestimentaire et a intégré le classement Dazed des 100 personnes « dont le moment est maintenant ».

3.Tatyana Neklyudova

Vous pensiez que le monde de la mode n’était réservé qu’à la jeunesse ? Voici pourtant Tatyana Neklyudova, de Saint-Pétersbourg. Avant de prendre sa retraite, elle était ingénieur. À présent, elle travaille pour l’agence russe Oldushka, où la moyenne d’âge des mannequins s’élève à 60 ans. Neklyudova participait en tant que figurante au tournage du film Mathilde quand elle a été repérée par un photographe, qui a envoyé ses clichés à Oldushka. À 61 ans, elle a en outre pris part à un shooting photo pour la marque de lingerie Petrushka. Aujourd’hui, elle est l’égérie des cosmétiques Faberlic, Oriflame ainsi qu’Urban Decay et pose pour plusieurs marques russes de vêtements.

Lire aussi : Mal dans leur corps initial: comment vivent les transgenres de Russie?

4.Anastasiya Olenich

À l’âge de 20 ans, Anastasiya a contracté le vitiligo : son patron lui criait publiquement dessus et le stress occasionné a entrainé cette maladie. Au début, elle pensait qu’il ne s’agissait que d’une allergie et a donc tenté de rendre ces tâches moins visibles en bronzant. Mais elles se sont de plus en plus élargies. Cela ne l’a cependant pas empêchée d’intégrer une école de mannequinat, où elle a néanmoins été confrontée aux réactions négatives de certaines personnes face à sa peau. Un internaute l’a même qualifiée de « corps avec une peau crouteuse ».

Toutefois, Anastasiya est devenue chef de file des personnes souffrant de vitiligo et a créé son propre projet photographique rassemblant des individus possédant cette particularité épidermique. « Le plus important est de se rappeler que le vitiligo n’est pas une maladie, mais une caractéristique », assure-t-elle.

5.Stas Fedyanin

Stas est un jeune mannequin androgyne russe. Selon ses propres mots, il a toujours ressenti l’envie d’essayer les habits et cosmétiques de sa mère et éprouvé des difficultés à communiquer avec les autres adolescents. Ses parents ont depuis accepté son identité et en tant que modèle, il a connu la gloire après avoir pris part à la Berlin Fashion Week. Maintenant, il est possible de l’apercevoir non seulement lors de défilés mais également dans différentes émissions télévisées russes, où il se confie sur son androgynie et son orientation sexuelle.

Lire aussi : Cette maquilleuse moscovite aide les femmes atteintes du cancer et de maladies de la peau

6.Anastasiya Zhidkova

Ce mannequin albinos a débuté sa carrière auprès de magazines alors qu’elle poursuivait ses études de droit à Moscou. Lorsqu’elle était ado, elle était extrêmement pudique en raison de son apparence. Elle teignait ses cheveux et ses cils afin de dissimuler la clarté de leur véritable couleur. Aujourd’hui cependant, elle a surmonté ses complexes et est fortement prisée dans le monde de la mode. Elle mène une brillante carrière au Japon, où elle évolue au sein de l’agence Zucca Models.

Dans cet autre article, nous vous narrons la touchante histoire d’une adolescente russe ayant subi de graves brulures dans son enfance et prenant aujourd’hui d’assaut l’industrie de la mode malgré les traces du passé.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies