Cette maquilleuse moscovite aide les femmes atteintes du cancer et de maladies de la peau

Goar Avetisyan
Le but de Goar Avetisyan est d’encourager les femmes victimes de maladies graves à retrouver confiance en elles.

Basée à Moscou, la styliste et maquilleuse Goar Avetisyan est une vraie star d’Instagram, où elle est suivie par quelque 4,6 millions d’abonnés. Comment est-elle parvenue à se faire tant d’admirateurs ? Ceci est dû à son art du maquillage qui transforme complètement les femmes, cachant les cicatrices ou les traces laissées par la maladie.

Madina, cancer

« Le maquillage est une thérapie qui soigne l’âme et aide à apprendre à s’aimer soi-même », confie Goar. Elle permet donc aux femmes ayant vécu un traumatisme ou une maladie de se rétablir mentalement plus facilement.

Youlia, cancer
Jamilia, cicatrices de brûlures

« Lorsqu’elles me demandent combien coûtent ces transformations, je leur réponds que depuis trois ans je n’ai pas pris d’argent (J’enseigne. Les transformations c’est pour mon âme, ce n’est pas pour l’argent). [...] Je place mon âme dans chaque transformation. Je vis pour ces émotions. Je ne peux même pas décrire à quel point je suis heureuse d’avoir aidé au moins une personne. C’est tellement important de savoir que tu fais quelque chose de bien pour les gens », explique la jeune femme sur sa page Instagram.

Goar Avetisyan

Goar n’a que 24 ans, mais elle dispose déjà de sa propre école de maquillage en plein cœur de Moscou. Cette structure jouit d’une renommée considérable à travers le pays, et ce grâce à l’inspiration que suscite les actions de sa fondatrice.

Lilia, cicatrices
Katia, taches de naissance et cicatrices
Youlia, cancer
Vlada, cicatrices des suites d’une opération des yeux
Svetlana, cancer
Anjela, cancer

Goar n’est pas seule dans son initiative. Evguenia Zakhar de Bachkirie (Oural méridional) tatoue gratuitement les victimes de violences domestiques.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies