Que les supporters étrangers ont-ils ramené chez eux de Russie en guise de souvenirs?

Vitaly Nevar/TASS
Si certains fans ont opté pour les traditionnelles chapkas et poupées russes, d’autres ont préféré investir dans des tatouages ou divertissements. Russia Beyond a enquêté pour déterminer ce qui permettra à ces visiteurs amateurs de sport de se souvenir à jamais de cet événement en terres russes.

Le football est assurément l’un des sports les plus populaires du monde à l’heure actuelle, ce qui en fait l’un des moyens les plus efficaces de réunir des milliers de personnes venues des quatre coins de la planète.

La Russie, hôte de ce gigantesque rassemblement qu’est la Coupe du Monde de la FIFA, a surpris ses invités, et bon nombre d’entre eux sont tombés sous le charme de ce pays et de ses habitants.

Pour se remémorer cette expérience unique et les bons moments qu’ils ont vécus, la plupart des fans ont acheté de nombreux souvenirs et certains ont même voulu des tatouages en lien avec la Russie.

Lire aussi : Le bureau de poste près de la place Rouge débordé en raison du courrier des supporters

Les souvenirs les plus demandés

Selon Visa, partenaire officiel de la FIFA, les touristes étrangers ont dépensé en moyenne entre 43 et 52 euros par jour pendant les cinq premiers jours de la Coupe du Monde en Russie, les plus dépensiers étant surtout présents à Moscou, Saint-Pétersbourg et Sotchi.

« J’avais déjà dépensé 15 000 roubles (203 euros) en souvenirs mais je me suis quand même acheté une chapka », nous a révélé un supporter mexicain.

Et il n’est pas le seul. Alors qu’il y a une importante demande pour des objets tels que les bottes en feutre (valenki), le ballon officiel Telstar du tournoi, le chocolat et la confiture russes, d’autres sont clairement plus populaires parmi les fans. En effet, les chapkas, matriochkas (poupées gigognes), ainsi que les peluches Zabivaka (mascotte officielle de la Coupe du Monde 2018) sont les souvenirs les plus appréciés par les touristes cette année selon un récent sondage mené par le site de réservation de logement Tvil.ru.

« Nous avons de l’ambre et des bijoux, bien sûr, mais les poupées russes font l’objet d’une forte demande. Les étrangers les achètent en quantité industrielles, assure Elena, employée dans une boutique de souvenirs à Kaliningrad. On ne se souvient plus de la dernière fois où nous avons vendu autant de matriochkas en si peu de temps ».

Lire aussi : Lassé des matriochkas? Dix idées de souvenirs à ramener de Russie

Tatoués à vie

Il y a également ceux qui souhaitent que leur souvenir dure plus longtemps. Les tatouages sur le thème de la Coupe du Monde ou la Russie sont désormais une tendance très prisée dans les salons de tatouages de Moscou, Saint-Pétersbourg et des autres villes hôtes.

« Les affaires marchent bien. Environ trois ou quatre étrangers viennent chaque jour pour avoir un tatouage, la plupart représentant des symboles de la Coupe du monde, confie Alexandr Sypkine, propriétaire du salon Drakon, dans le centre de Moscou. C’est devenu une véritable tendance. Ceux qui n’ont pas le temps de finir leur tatouage prévoient même de revenir après la compétition pour profiter davantage du pays et laisser nos artistes terminer leur travail ».

« Je me fais des tatouages dans différents pays et différentes villes. Je me suis fait le premier au Mexique où je suis né, le deuxième à New-York, le troisième à Las Vegas et maintenant je m’en offre un à Moscou. En plus, ils font ici des tatouages de très bonne qualité pour un prix correct », témoigne Vincente, qui s’est fait tatouer Zabivaka sur le bras.

Lire aussi : Avoir sa patrie dans la peau: des tatouages aux couleurs de la Russie et de l’URSS

« Je veux avoir un tatouage pour marquer ce voyage en Russie avec mes amisdéclare une jeune brésilo-colombienne arborant à présent sur sa peau une carte de la Russie aux couleurs de ses pays d’origine. Mes amis et moi avons fait le même tatouage sur la même partie de notre corps pour nous souvenir de notre séjour ici ».

Quoi d’autre?

Il n’y a pas que les souvenirs et les tatouages. Certains touristes achètent de la nourriture russe comme de la gretchka (sarrasin), tandis que d’autres choisissent de s’amuser et de créer leurs propres souvenirs.

Si demander aux artistes de rue de jouer sa chanson préférée, visiter la ville ou acheter toute la bière de Nijni Novgorod (les suédois ont vraiment fait cela) demandent un certain investissement financier, d’autres activités comme chanter en chœur dans les rues ou danser avec de joli(e)s Russes sont accessibles à toutes les bourses.

Donald Trump a lui aussi reçu, des mains de Poutine, un cadeau lié au mondial : un ballon officiel de la compétition. Apprenez-en plus sur le protocole russe des présents présidentiels, dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies