Belgique-Tunisie: les supporters des Diables rencontrent ceux des Aigles de Carthage à Moscou

Maria Sokolovskaïa
En prévision du match opposant la Belgique à la Tunisie, des hordes de supporters aux couleurs des drapeaux nationaux des deux équipes ont afflué vers le stade de Spartak, plongeant ses alentours dans une atmosphère festive. RBTH s’est rendu sur place.

Le match de la Coupe du Monde ayant opposé la Belgique à la Tunisie s’est terminé par une victoire décisive des Diables, qui ont écarté leurs adversaires sur le score de 5 à 2.

Toutefois, avant le début du jeu, aucune rivalité ne s’est fait ressentir près du stade de Spartak à Moscou, lieu de la tenue du match.

Lire aussi : Coupe du Monde: Ekaterinbourg se transforme en torrent bleu-blanc-rouge

Communiquant entre eux en français, les supporters des deux pays se sont adonnés ensemble à des danses et ont posé volontiers devant les caméras des curieux.

Plus nombreux que les Belges, les Tunisiens, dont certains sont venus en compagnie de leurs enfants, ont créé une ambiance particulière en scandant leurs slogans favoris, auxquels se sont même joint des Belges et des supporters d’autres couleurs, eux aussi présents au match.

La chaleur de plomb n’a semble-t-il point gâché l’humeur de ceux qui ont parcouru des milliers de kilomètres pour soutenir leur équipe nationale.

Nombreux d’entre eux ont avoué être agréablement surpris par le niveau de l’organisation du Mondial.

Comme l’explique le Belge Bernard, tout juste arrivé en Russie, l’organisation est bonne et les moyens de transport sont, à son avis, très pratiques.

Il avoue avoir eu des craintes par rapport aux barrières linguistiques, mais, au bout du compte, ses appréhensions se sont avérées infondées. Évoquant l’accueil et la ville, il pointe la gentillesse et la serviabilité des locaux qui sont toujours prêts à offrir leur aide.

« C’est formidable, c’est un pays extrêmement accueillant et les Russes sont très sympathiques et très ouverts. [...] L’organisation est très bien faite aussi, les accès aux stades sont très faciles », constate un supporter des Bleus venu assister au match.

Pour le supporter tunisien Hatem, il s’agit du deuxième match de la Coupe du Monde auquel il assiste. Il se dit profondément impressionné par Volgograd et son stade qu’il a déjà eu l’occasion de découvrir et aussi par les Russes eux-mêmes. « Je m’attendais à autre chose. Nous avions à l’esprit une autre image des Russes, les imaginant différents des autres », relate-t-il.

Étant donné que beaucoup de supporters vont rester en Russie jusqu’à la finale, ils ont devant eux encore beaucoup de passionnantes découvertes à faire.

Plongez-vous un peu plus dans l'ambiance survoltée du Mondial grâce à cette autre galerie haute en couleur !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies