Comment être démasqué si vous êtes un espion étranger en Russie

Getty Images
Vous êtes-vous déjà interrogé sur les habitudes et les traits si russes que même les Russes mettraient du temps à citer ? Connaître de telles particularités culturelles a toujours été crucial pour les services de renseignement étrangers, et chacun d'entre eux a sans aucun doute écrit des manuels entiers à ce sujet. Nous avons donc décidé de proposer notre propre guide sur la façon de ne pas « griller » votre propre couverture en Russie.

Les Russes se souviennent avec tendresse d'une blague classique datant de la guerre froide : les Américains préparent un espion pour infiltrer l'URSS. Il subit 10 ans d'entraînement épuisant dans tous les domaines possibles de la vie russe : il finit par avoir une maîtrise impeccable de la langue de Pouchkine, avec un accent du nord soigneusement adapté, et enfin, il est parachuté dans la profonde taïga sibérienne. Il marche seulement un kilomètre quand il rencontre une babouchka qui lui dit : « Oh, bonjour, monsieur l'espion américain! ». Étonné par un retournement aussi catastrophique, l'espion commence à interroger méthodiquement la babouchka sur la façon dont elle a pu le démasquer, se demandant si c'est la langue, l'accent et les vêtements qui l'ont trahi. Et elle répond: « Mais fiston, n'est-ce pas évident? Tu es Noir »

À ne pas manquer : Ces accessoires d’espions étrangers découverts par le KGB

Nous avons choisi ici des façons les plus complexes de se faire griller sa couverture - et nous expliquons comment l'éviter.

Regardez vos mains...

Felix Dzerjinski, le fondateur des services secrets soviétiques, aurait déclaré: « Une tête froide, un cœur chaud et des mains propres » pour définir les caractéristiques professionnelles d'un bon agent du KGB. Alors si vous voulez conspirer en toute discrétion, attention à vos mains. 

Comme dans beaucoup de cultures, il existe des gestes spécifiques de la main qu'un Russe utiliserait normalement. Vous vous souvenez de cette scène d'Inglorious Basterds, où Archie Hicox, incarné par Michael Fassbender, avec son calme et son sang-froid, grille sa couverture d'officier allemand en commandant trois verres avec un geste non allemand ? Afin d'éviter ce qui s'est passé ensuite, tirez les leçons de ses erreurs.

Pour les Russes, la principale différence a lieu quand ils comptent avec les doigts - on plie les doigts au lieu de les redresser, alors quand vous comptez jusqu'à cinq, vous obtenez un poing. Un Russe adulte typique n'utiliserait pas non plus ses mains pour montrer des guillemets quand il est ironique au sujet de quelque chose. Les signes de victoire ou OK sont rarement utilisés.

... et vos pieds

Le vétéran soviétique Alexander Koudriavtsev se souvient des Russes dans une cantine « réservée aux diplomates étrangers » en raison d'un minuscule détail - les hommes étaient habillés comme des étrangers, mais leurs lacets étaient attachés « à la russe » - en diagonale, et pas horizontalement. Un moyen horrible pour un agent d'échouer - dans un bar ! Mais il existe des règles plus évidentes concernant vos chaussures que les lacets.

Un peu comme dans les cultures orientales, les Russes enlèvent toujours leurs chaussures à l'intérieur des appartements et traitent généralement les jambes et les pieds comme des parties « sales » du corps, mettre vos jambes sur des meubles ou sur des tables étant tout à fait « non-russe ». Et nettoyez vos chaussures en profondeur - c'est un must pour un Russe et pour les gens au service de l'État, surtout si un Russe a été entraîné dans l'armée, comme la plupart des fonctionnaires l'ont été : le cuir noir brillant est alors l'une de ses marques de fabrique.

Ne souriez pas

Cela peut sembler gênant, mais sourire à des étrangers est impoli en Russie, et c'est toujours l'un des principaux traits qui aident à repérer un étranger parmi les habitants.

Donc, pour préserver votre couverture slave, agissez comme si vous étiez profondément troublé, fâché et pressé en même temps. Plisser constamment le front est de bon ton. Les gens sauront que vous êtes occupé à réfléchir et vous traiteront avec respect (ou essaieront de se débarrasser de vous et de votre sale caractère dès que possible). En outre, il est très russe de ne pas parler du tout dans les lieux publics ou avec les employés, en se contenant de faire « hum-hum » et de hocher la tête. Cela pourrait aider si votre accent est encore loin d'être parfait...

Lire aussi : Trois espions soviétiques fictifs basés sur des héros bien réels

Oubliez ces toasts stupides et ces « rituels de boisson »... de grâce

En premier lieu : dire « na zdorovie » est votre meilleure chance de vous démasquer en tant qu'étranger en quelques secondes. Cela inclut également les toasts trop longs: personne ne se livre à ce genre d'exercices oratoires à moins d'avoir plus de 40 ans.

Pour gérer cela comme un Russe, ne soyez pas trop agité à ce sujet. Parce que boire n'a rien d'exotique.

Traitez les femmes à l'ancienne

Ne ratez jamais une occasion de céder votre siège dans les transports en commun. Tenez la porte et attendez patiemment que la femme passe en premier.

C'est drôle, mais même un parfait étranger pourrait vous demander de l'aide pour porter ou transporter des sacs ou des paquets lourds. Dans ce cas, aider ne signifie pas draguer, et offrir de l'aide n'est pas considéré comme du harcèlement.

Attention aux détails

Évident, mais tout de même : souvenez-vous des symboles et des signes couramment utilisés. L'alliance est sur la main droite; et en faisant un signe de la croix, n'oubliez pas de passer de la droite à la gauche (la voie orthodoxe). De plus, apprenez quelques gestes familiers, comme pointer votre menton vers le haut avec l'index et le majeur - ce qui signifie que vous en avez « marre ».

Pour blinder votre couverture, apprendre quelques astuces de bas étage pourrait également aider - par exemple, l'ouverture d'une bouteille de bière avec un briquet. Ne désespérez pas si vous ne pouvez pas y arriver du premier coup - même les Russes mettent des lustres pour réussir.

Prenez en outre connaissance de ces huit choses que vous pouvez faire pour mieux comprendre la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies