Un couple homosexuel prétend que son union a été approuvée par les autorités de Moscou

Getty Images
Deux hommes ayant scellé leur union au Danemark affirment que leur passeport a été tamponné en Russie, confirmant par la même occasion leur mariage. Cependant, personne ne semble les croire.

Deux Russes, Pavel Stotsko et Evgueni Voïtsekhovski, prétendent être le premier couple homosexuel à avoir vu son union être approuvée par les autorités du pays, à Moscou. Ils ont en effet confié à la chaîne de télévision Dojd que leur union avait été reconnue par l’un des centres multifonctionnels de la capitale, qui propose divers services civils. Le couple a même présenté à la chaîne les documents tamponnés confirmant visiblement leur mariage.

Ils ont expliqué avoir scellé leur union à Copenhague le 4 janvier, avant de décider de la faire reconnaitre en Russie. Le 25 de ce mois, ils se seraient donc rendus à l’institution en question et un employé aurait dûment apposé un tampon sur leurs documents sans même émettre d’objection.

Pavel a partagé une photographie des fameux documents sur sa page Facebook en citant le Code de la famille de la Fédération de Russie.

On comprend ainsi qu’un mariage enregistré à l’étranger peut y être reconnu s’il n’y a aucune circonstance rendant cette union illégale dans le pays en question. Cela n’est cependant pas possible si les époux sont de proches parents, des parents par adoption ou s’il l’un d’eux est mineur ou souffre d’une maladie mentale. Le mariage est également caduc si l’une des deux personnes est d’ores et déjà engagée officiellement dans une relation. Toutefois, le mariage entre deux individus du même sexe étant illégal en Russie, ce cas est véritablement une première.

De son côté, le centre multifonctionnel a publié un communiqué affirmant que l’information fournie par les deux hommes lors de leur entretien télévisé était mensongère, puisque les employés de l’établissement ne sont pas autorisés à assurer de tels services. « Les documents acceptés pour l’enregistrement prévu sont transférés au bureau d’État d’enregistrement civil pour la prise de décision adéquate », peut-on y lire.

Nikolaï Alekseïev, avocat spécialiste des droits de l’homme et fondateur du site GayRussia.ru, avoue qu’il ne croit pas à la version des jeunes mariés, et est certain que si quelqu’un a effectivement tamponné leur passeport, cela sera prochainement annulé. « Depuis 2009 nous avons étudié le Code de la famille de Russie encore et encore, avons analysé la possibilité de la reconnaissance du mariage homosexuel, avons apporté plusieurs fois des cas à la Cour européenne des droits de l’homme, et sommes dans l’attente d’une réponse de Strasbourg … Mais ici, ils ont pris et reconnu directement. Ça n’a pas de sens », a-t-il rédigé sur sa page Facebook.

En 2014, un bureau de l’état civil de Moscou avait enregistré un mariage entre une femme et un transsexuel. Elles portaient toutes deux des robes de mariées et semblaient identiques, seul leur passeport indiquaient leur sexe réel.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer