Poutine accorde une étreinte à un ouvrier en quête de récompense

Alexei Nikolsky/TASS

Au cours d’un déplacement officiellement dans la ville d’Oufa (1165 kilomètres au sud-est de Moscou), Vladimir Poutine a visité l’une des plus grandes usines du pays (construite en 1925), produisant des moteurs. Il a alors été filmé répondant aux différentes questions des employés, dont l’un n’a pas hésité à replonger son interlocuteur en URSS.

« Il y avait une tradition durant l’époque soviétique : donner des médailles et des ordres aux entreprises. À cette époque notre collectif de travail avait été récompensé de deux Ordres de Lénine et d’un Ordre du Drapeau rouge du Travail », a-t-il déclaré au président, avant de lui demander si une telle pratique pourrait éventuellement faire son retour. Apparemment, il souhaitait que l’usine remporte une autre distinction, puisqu’elle compte « parmi les leaders de l’industrie ».

Lire aussi : Pour la Théophanie, Poutine s’est immergé dans les eaux gelées du lac Seliger

Poutine a alors esquivé le sujet d’une façon pour le moins inattendue : « Laissez-moi juste vous embrasser à la place », a-t-il en effet rétorqué, avant se permettre une accolade, et non pas un baiser, sous les applaudissements et les rires de la foule.

Plus tard, le chef d’État a affirmé qu’il était plus efficace de récompenser les personnes, et non pas les usines, pour leurs accomplissements.

Personnage central du pays, les déclarations de Vladimir Poutine sont fortement analysées. Saurez-vous faire le tri entre ses différentes citations ?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies