Quel genre d’enfant était Lénine?

Vladimir Oulianov en 1879

Vladimir Oulianov en 1879

TASS
Si la figure de Lénine vous est assurément familière, auriez-vous pu imaginer que, durant ses jeunes années, il était un garçonnet prenant un malin plaisir à embêter ses semblables, voire même à ridiculiser ses professeurs?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le petit Vladimir Oulianov, qui deviendra la figure de proue de la révolution russe, était une source d’épuisement pour ses parents et enseignants. Il est né en 1870 à Simbirsk (ville rebaptisée Oulianovsk en son honneur suite à sa mort, en 1924) dans la famille d’Ilia Oulianov, un inspecteur académique, noble et membre de l’intelligentsia. Lénine a grandi comme un grand garçon bouffi, connu pour son comportement turbulent, courant sans cesse, et – selon sa sœur aînée – ses chutes fréquentes et ses coups à la tête, ce qui ne le rendait pour autant pas plus prudent.

La famille Oulianov en 1879, Vladimir étant tout à droite

Vladimir aimait les jeux bruyants et dangereux et détruisait souvent ses propres jouets. Il aimait aussi commander les autres enfants et les taquiner. Sachant que sa sœur avait peur des racines des plantes, il en arrachait et les secouait devant son visage. Ou encore, ayant remarqué que son jeune frère Boris pleurait au son d'une comptine parlant d'une petite chèvre, Lénine la chantait lentement et d'une voix particulièrement faible, prenant apparemment un réel plaisir à entendre les sanglots de l'enfant. Cependant, malgré son comportement vilain et toxique, le petit « Volodia » (diminutif affectueux de Vladimir) était brillant. Il a appris à lire dès l'âge de cinq ans et n'a eu aucun mal à s'inscrire au gymnase (nom des écoles en Russie) par la suite.

Vladimir Oulianov lors de sa dernière année d'école, en 1887

Lénine parlera plus tard de son enfance heureuse, mais ne manquera jamais de mentionner les difficultés rencontrées par les ouvriers et les paysans de Russie : « J'ai d'assez bons souvenirs d'enfance. Nous vivions dans la chaleur, ne connaissions pas la faim, étions toujours entourés de diverses manifestations culturelles, de livres, de musique, de divertissements et de promenades. Mais on ne peut pas en dire autant des enfants de paysans ».

Maison-musée de la famille Oulianov à Oulianovsk. Photo de 1973

Plus tard, en grandissant, Lénine sera enclin à montrer de méchants traits de caractère : une fois, il a ridiculisé son professeur, un Français qui avait autrefois travaillé comme cocher, pour une stupide faute d'orthographe qui, comme Lénine l'a insinué, était due à l'origine modeste de l’enseignant. Le scandale a été tel que le futur père du communisme soviétique a failli perdre ses chances d'obtenir un certificat de fin d'études avec mention « Excellent ». Lors des examens finaux, il a obtenu des « A » dans toutes les matières, sauf en logique, où il a décroché un « B ». Il était décrit comme « très talentueux, toujours travailleur et ordonné ».

Alexandre Oulianov (1866-1887)

Cependant, littéralement un mois avant que Vladimir ne reçoive son dernier bulletin de notes, une tragédie s'est abattue sur la famille Oulianov : son frère aîné Alexandre a été exécuté pour avoir planifié l'assassinat du tsar. Cet événement a mis brusquement fin au cours insouciant de la jeunesse de Vladimir, le plaçant à jamais sur la voie de la lutte contre le régime tsariste – une voie qui avait déjà commencé lors de ses études à l'Université de Kazan.

Dans cet autre article, nous nous intéressions à l’enfant qu’était Léon Tolstoï.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies