En images: dix athlètes de légende ayant hissé l’URSS au sommet

Legion media; Valentin Kouzmine, Viatcheslav Oun Da-sine/TASS
La plupart de ces athlètes sont devenus des légendes vivantes et certains ont marqué leur discipline à tout jamais.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Vladislav Tretiak (hockey sur glace)

Tretiak est un légendaire joueur soviétique de hockey sur glace, qui a acquis une immense renommée des deux côtés du rideau de fer, alors qu'il jouait pour l'équipe nationale soviétique en tant que gardien de but.

Il a commencé à s'entraîner relativement tard, à l'âge de 11 ans, en 1963. Néanmoins, au début des années 1970, il est déjà devenu célèbre en URSS en jouant pour la mythique équipe du CSKA et en remportant une médaille d'or aux Jeux olympiques d'hiver de 1972 en tant que membre de l'équipe nationale soviétique.

Tout au long de sa carrière, Tretiak a connu une gloire incroyable, remportant quatre médailles olympiques et de multiples championnats et coupes du monde. Cependant, la véritable gloire internationale lui est venue après qu'il ait surpris les fans de l'autre côté du rideau de fer avec sa performance durant la Série du siècle de 1972 (une série de huit rencontres entre le Canada et la Russie). Malgré sa retraite précoce de l'équipe nationale soviétique (il n'avait que 32 ans) et le fait qu'il n'ait jamais joué dans la LNH nord-américaine, Tretiak est considéré comme l'un des plus grands joueurs de hockey du XXe siècle par de nombreux experts sportifs en Russie et à l'étranger.

>>> Ces sportifs ayant décidé de s’échapper d’URSS

Lev Yachine (football)

Ce légendaire gardien de but soviétique a révolutionné ce sport en réécrivant le style de jeu de tous les gardiens suivants. Avant l'arrivée de Yachine, la pratique habituelle de la plupart des gardiens de but était le jeu passif. Néanmoins, il a changé cela pour toujours par sa présence active sur le terrain et sa maîtrise de la défense. Il a notamment introduit les sorties en courant pour répondre aux attaques, une pratique qui a ensuite longtemps été acceptée comme la norme dans ce sport.

Médaillé d'or du tournoi olympique de football de 1956, Yachine a arrêté plus de 150 tirs au but tout au long de sa carrière professionnelle, ce qui fait de lui le gardien le plus fiable de l'histoire. Son uniforme noir et son style de jeu novateur lui ont valu des surnoms tels que « Panthère noire », « Araignée noire » et « Pieuvre noire ».

Sergueï Bubka (saut à la perche)

Cet athlète soviétique est entré dans l'histoire en tant que premier sauteur à la perche à franchir 6,0 mètres et 6,10 mètres. Remportant six Championnats du monde d'athlétisme consécutifs et une médaille d'or olympique en 1988, Bubka a battu 35 fois le record du monde de saut à la perche masculin en cours de route.

Bien que le record de Bubka ait été effacé en 2020 par l'athlète suédois Armand Duplantis, Bubka est une légende du sport et l'un des rares athlètes à avoir été intronisé au Hall of Fame de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme. Après l'effondrement de l'Union soviétique en 1991, Bubka, originaire d’Ukraine, est devenu citoyen de ce pays.

Irina Rodnina (patinage artistique)

La légendaire athlète soviétique s'est retrouvée dans le patinage artistique par hasard. Enfant, Rodnina a souffert d'une pneumonie à onze reprises au cours de ses années préscolaires. Pour lutter contre la maladie, ses parents l'ont amenée dans une patinoire à Moscou, ce qui a été une décision fatidique.

>>> Trois géants du basket soviétique

Au début des années 1970, Rodnina a conquis la discipline, devenant la seule athlète de l'histoire de ce sport à remporter dix Championnats du monde successifs et trois médailles d'or olympiques consécutives – en 1972, 1976 et 1980. Après sa retraite, Rodnina a fait carrière dans la politique russe, devenant députée du corps législatif russe en 2007.

Garry Kasparov (échecs)

Né en Azerbaïdjan d'une mère arménienne et d'un père juif, Garry Kasparov – qui a dit un jour qu'il s'identifiait comme un Russe – a joué sous le drapeau soviétique, l'Azerbaïdjan ayant fait partie de l'URSS jusqu'en 1991.

À l'âge de 19 ans, Kasparov était le deuxième joueur mondial, derrière un autre joueur d'échecs soviétique, Anatoli Karpov. Leur rivalité est une page bien connue de l'histoire des échecs. Après avoir battu le champion en titre en 1985, Kasparov est devenu le plus jeune champion du monde d'échecs incontesté à l'âge de 22 ans. À partir de ce moment, il a été classé numéro 1 mondial des joueurs d'échecs pendant 255 mois, un record.

Après s'être retiré du sport, Kasparov s'est impliqué dans la politique russe en ayant des opinions fortement critiques à l’égard des dirigeants du pays. Il vit actuellement à New York.

Valeri Kharlamov (hockey sur glace)

L'attaquant Valeri Kharlamov était une légende vivante pour des millions de fans soviétiques de hockey lorsqu'il était au sommet de cette discipline au niveau national et international de la fin des années 1960 jusqu'à sa mort prématurée en 1981, à l'âge de 33 ans seulement.

Malgré sa carrure relativement modeste, Kharlamov dominait le terrain, grâce à son incroyable vitesse et à ses compétences. En tant que membre de l'équipe nationale soviétique, il a remporté deux médailles olympiques d'or et une d'argent en 1972, 1976 et 1980, respectivement. Plusieurs années après sa mort, il est toujours considéré comme l'un des plus grands joueurs de hockey de tous les temps. Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2005.

Yuri Vardanyan (haltérophilie)

Cet haltérophile soviétique arménien est entré dans l'histoire du sport en établissant de multiples records du monde. En particulier, Vardanyan est devenu le premier haltérophile au monde à soulever 400kg dans la catégorie des 82,5kg.

>>> Shavarsh Karapetyan: dе champion du monde de nage avec palmes à super-héros soviétique

Vardanyan est devenu quatre fois champion d'URSS – en 1977, 1979, 1981 et 1982 – et cinq fois champion d'Europe – en 1977, 1978, 1980, 1981 et 1983. Il a également remporté l'or aux Jeux olympiques d'été de 1980 à Moscou.

Après l'effondrement de l'URSS, Vardanyan a fait carrière dans la politique arménienne.

Lidia Skoblikova (patinage de vitesse)

Cette athlète a fait en sorte que l'Union soviétique domine le patinage de vitesse aux Jeux olympiques dans les années 1960. Skoblikova est devenue la première à remporter six médailles d'or au total aux Jeux olympiques d'hiver. En 1964, elle a également été la première à décrocher quatre médailles d'or lors d'une seule édition des JO d'hiver. Tout au long de sa carrière, Skoblikova a remporté 25 médailles d'or aux Championnats du monde et 15 médailles d'or aux championnats nationaux soviétiques.

Larissa Latynina (gymnastique)

Née en Ukraine lorsque celle-ci faisait partie de l'Union soviétique, elle a commencé sa carrière à 19 ans et a rapidement atteint la célébrité internationale. On attribue souvent à Latynina le mérite d'avoir fait de l'Union soviétique une force dominante dans ce sport.

Entre 1956 et 1964, elle a remporté 14 médailles olympiques individuelles et quatre par équipe. Lors du 14e Championnat du monde de gymnastique artistique à Moscou, l'athlète a concouru alors qu'elle était enceinte de quatre mois et a néanmoins remporté cinq des six titres en jeu.

Oleg Blokhine (football)

Ce joueur de football soviétique emblématique est né à Kiev, en République socialiste soviétique d'Ukraine en 1952 et a joué pour le Dynamo Kyiv et l'équipe nationale soviétique. Tout au long de sa carrière, Blokhine a marqué 42 buts pour l'équipe nationale soviétique, ce qui lui a valu le titre de meilleur buteur de l'histoire de la sélection.

>>> Vingt photos qui prouvent que l'URSS était une grande puissance sportive

Retenu plus de 100 fois pour les jeux de l'Union soviétique, Blokhine a participé pour l'URSS aux Jeux olympiques de 1972 et 1976, ainsi qu'à la Coupe du monde de la FIFA de 1986. Lauréat du prestigieux Ballon d'Or, il a également été nommé footballeur européen de l'année en 1975. Dans l'ensemble, Blokhine est largement considéré comme l'un des plus grands joueurs de football de tous les temps. Après que l'Ukraine est devenue un État indépendant, l'ancien joueur et entraîneur a été élu au corps législatif ukrainien pour deux mandats.

Dans cet autre article, nous vous révélions dix faits méconnus sur le sport en URSS.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies