Vingt photos qui prouvent que l'URSS était une grande puissance sportive

Les Soviétiques devaient être en bonne santé et en forme, car ce n'est que dans ce cas qu'ils pouvaient vivre une longue vie... afin de travailler dur dans les usines et de construire un avenir communiste utopique, bien sûr.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le jeune État soviétique a mentionné le sport et la culture physique parmi les principaux points de son idéologie. « Un esprit sain nécessite un corps sain », disait le responsable soviétique Kliment Vorochilov. Dès l'enfance, les enfants soviétiques devaient faire de l’exercice, tandis que les cours d'éducation physique étaient obligatoires dans toutes les écoles et universités. Les étudiants devaient passer des tests spéciaux pour correspondre aux normes prouvant que l'on était « prêt pour le travail et la défense ».

Dès la maternelle, on apprenait aux enfants soviétiques à faire du sport régulièrement.

Enseignants et médecins pratiquant la gymnastique avec des enfants, 1965

Peu importe l'heure à laquelle vous vous réveillez, n’oubliez jamais les exercices matinaux ! C'est ce que l'État soviétique propageait activement, notamment via des affiches.

Exercices du matin dans le cadre du programme de tous les camps d'enfants et lieux de vacances, ainsi que dans l'armée, 1936
Exercices du matin des cadets du Kremlin, 1926-1927
Étudiants faisant des exercices matinaux sur le toit de leur dortoir, 1932

Les usines commençaient également leur journée de travail avec des exercices. 

Des ouvriers d'une usine de textile s’étirent avant de prendre leur poste, 1960

Le ski était l'un des sports d'hiver obligatoires dans les écoles et est devenu un sport national.

PHOTO Skieurs de tous âges participant à une course de masse, 1927
Enfants en cours de ski, 1946

Le patinage sur glace était très populaire chez les Soviétiques. Êtes-vous curieux de savoir pourquoi les Russes sont si bons en patinage ? Lisez notre article

Deux couples en train de danser, 1947

Il fallait forger chez les enfants un esprit de compétition. Il y avait donc beaucoup de tournois entre écoles dans différents sports : du football et du basket-ball à la course à pied, la gymnastique, la natation et les sports d’hiver déjà mentionnés.

Trois écoliers se préparent à un concours de natation, 1946

La natation et la plongée étaient extrêmement populaires.

Un plongeur, 1934

Les enfants devaient grimper à la corde dans le cadre du programme d'éducation physique, mais tout le monde n'était pas « fan » de ce type d'exercices…

Deux filles en train de grimper, 1973

L'État soviétique soulignait l'importance de la gymnastique artistique. Les cours de culture physique à l'école comprenaient des exercices sur barres parallèles, cheval d'arçon et barres horizontales. Le pays disposait d’une solide école de formation des gymnastes professionnels.

Un groupe de jeunes gymnastes féminines suivant leur programme d'entraînement quotidien, 1964

Les exercices aux barres étaient répandus dans l'armée soviétique et parmi les hommes en général. Des barres étaient installées pour s'entraîner dans de nombreux chantiers soviétiques.

Un homme réalisant une figure sur barres, 1935

Dans le cadre de spectacles d’écoliers, il était courant de réaliser rapidement et de manière synchronisée des compositions complexes.

Un groupe de pionniers faisant un spectacle, 1932

La variété des exercices de gymnastique de masse était un sujet de prédilection des photographes d'avant-garde soviétiques.

Une affiche représentant des gymnastes masculins, 1926
Prêts, feu, partez ! Course sur 100 mètres, années 1930

Chaque année, la place Rouge organisait d'énormes défilés de culture physique. Les athlètes défilaient avec drapeaux et banderoles devant les dirigeants soviétiques qui observaient le spectacle depuis le mausolée de Lénine.

Deux athlètes féminines agitant des drapeaux, 1936

Les défilés de culture physique sont également célèbres pour les figures complexes que les participants réalisaient à partir de leur propre corps. C’était spectaculaire - et un travail acharné était nécessaire pour préparer le spectacle, car tout devait être parfait.

PHOTO Un groupe de gymnastes féminines en spectacle, 1936
Ces défilés étaient stupéfiants ! Athlètes féminines en compétition, 1936

Soit dit en passant, c’est l’un des exercices statiques les plus populaires. En Union soviétique, on l’appelait « beriozka », ou bouleau. Mieux vaut ne pas essayer de le répéter à la maison !

Gymnastes féminines en spectacle, 1936

Dans cette autre publication découvrez comment un Russe a popularisé le culturisme dans le monde entier.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies