En images: ces folles visions de l’avenir nées sous l’URSS

Tekhnika Molodioji
Bien que de nombreuses prédictions d'avenir soient passées aux oubliettes, quelques-unes sont devenues réalité – même si elles semblaient irréalisables à l'époque. Les Soviétiques n'ont pas hésité à élaborer des idées fantastiques… et vous utilisez peut-être certaines d’entre elles aujourd'hui!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Tekhnika Molodioji était le magazine de jeunesse par excellence en Union soviétique. Se traduisant par « la technique pour les jeunes », le magazine a été un pionnier du monde de la science-fiction en URSS, en présentant les œuvres d'écrivains soviétiques et occidentaux.

Par exemple, l'écrivain britannique Arthur C. Clarke a un jour provoqué un scandale dans le monde de l'édition soviétique après avoir rempli l'un de ses romans de personnages portant le nom de dissidents soviétiques et avoir réussi à le faire publier dans les pages du magazine.

Outre des œuvres de fiction, le magazine, qui se vendait à 1,7 million d'exemplaires par mois, publiait également des articles scientifiques rédigés par des universitaires de renom et des visionnaires en herbe. Des noms comme Korolev, Glouchko et Kapitsa ont figuré dans les nombreux numéros du magazine depuis son lancement en 1933.

>>> Isaac Asimov, une icône américaine de la science-fiction aux racines russes

Souvent, le comité de rédaction du magazine et ses rédacteurs présentaient des idées et des illustrations qui semblent avoir prédit l'avenir tel que nous le connaissons aujourd'hui avec une précision étonnante.

Devinez quoi. Le magazine a envisagé l'Apple Watch dans l'un de ses numéros publiés en 1966. L'illustration montre une émission télévisée soviétique populaire – Le Rayon bleu - diffusée via l'écran de la montre.

Une autre illustration publiée en 1983 montrait une machine contrôlée par l'homme semblable aux robots présentés dans le film de 2013 Pacific Rim. Contrairement aux robots de guerre imaginés à Hollywood, la machine soviétique devait être utilisée pour couper les arbres des forêts.

Les toits en verre panoramique dans les voitures modernes ne sont pas une invention récente, pense-t-on en feuilletant les anciens numéros du magazine. Les passionnés de voitures soviétiques ont prédit cette caractéristique de conception il y a longtemps. Ci-dessous, une illustration de 1955.

Toutes les illustrations ne constituaient pas des prédictions précises de l'avenir. Certaines se sont inspirées d'objets et de systèmes déjà utilisés, mais largement méconnus du lectorat soviétique. Par exemple, ce système ferroviaire ressemble étrangement au réseau de métro « L » de Chicago.

Certaines des idées du magazine n'ont jamais été réalisées. Par exemple, ce véhicule ressemblant à une araignée pour escalader des falaises est resté sur le papier.

En 1977, le magazine a suggéré que des avions transportant du fret à l'intérieur de leurs ailes pourraient apparaître en l'an 2000. Cependant, cette prédiction ne s'est pas concrétisée elle non plus.

Cette illustration ressemble à la photo d'un ingénieur soviétique qui conçoit une voiture de sport semblable à une Lamborghini ou une Ferrari.

En 1975, les écrivains soviétiques semblaient obsédés par l'idée des véhicules électriques. Cette illustration montre un prototype de train électrique qui ne nécessitait pas de chemin de fer pour fonctionner.

Dans cette autre publication découvrez les plus grands écrivains de science-fiction soviétiques.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies