Qui remplaçait le tsar de Russie en cas d’absence ou de maladie?

Getty Images; Russia Beyond
Qui pouvait prendre la place du tsar russe lorsqu'il était en campagne militaire, en vacances ou malade?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Cet article est né d'une question posée par l'un de nos lecteurs : « Qui pouvait prendre la place du tsar de Russie s'il était malade ou en campagne militaire ? [...] Par exemple, qui a pris la place de Pierre pendant la Grande Ambassade ? ». Si vous avez également des questions concernant l'histoire, la culture ou la vie quotidienne de la Russie, n'hésitez pas à nous la soumettre par courriel à info@rbth.com.

Réponse courte : Personne ne pouvait vraiment prendre la place du tsar russe dans la prise de décisions. Cependant, c'est Pierre le Grand qui a essayé d'accorder à une institution gouvernementale le droit de prendre des décisions normalement émises par le tsar. Cela n'a pas été un succès.

Qui endossait la responsabilité lorsque le tsar de Russie tombait malade ?

Le tsar Nicolas II se remettant du typhus

En octobre 1900, l'empereur Nicolas II a contracté la fièvre typhoïde et a été si faible pendant un certain temps qu'on craignait qu'il ne meure. Pendant sa maladie, personne n'a pris de décisions à sa place – le seul sujet de discussion dans les cercles supérieurs était de savoir qui allait lui succéder. L'historien Igor Zimine a écrit que deux partis se sont alors formés – l'un soutenait le grand-duc Michel Alexandrovitch, le frère de Nicolas, comme nouvel empereur, tandis que l’autre voulait attendre que l'impératrice Alexandra Fiodorovna, qui était alors enceinte, accouche – dans l'espoir que ce soit un garçon qui puisse être déclaré héritier.

Nicolas a fini par se rétablir, mais pourquoi aucune personne ni institution d'État ne pouvait-elle prendre de décision à la place du tsar lorsqu'il était malade ? La réponse est : la responsabilité. Rappelez-vous qu'en Russie, les tsars étaient sacrés – ils participaient à une cérémonie religieuse spéciale lors de leur couronnement. Cette cérémonie contribuait à l'idée que le tsar était doté d'une autorité et d'une responsabilité particulières, et qu'il était le seul à pouvoir réellement prendre les décisions concernant le bien-être et la vie même de ses sujets – le peuple russe.

Qui prenait le contrôle lorsque le tsar était au combat ?

Le tsar Nicolas II (4ème depuis la droite) et des généraux

En 1547-1552, Ivan le Terrible a commandé l'armée de Moscou dans plusieurs campagnes contre le Khanat de Kazan. Bien entendu, le « gouvernement » du Tsarat de Moscou, la Douma des boyards, est resté à Moscou, et le boyard doyen Ivan Morozov-Poplevine a été placé « à sa tête ». Cependant, l'unité centrale – le bureau exécutif du tsar et ses principaux conseillers – s’est déplacée avec lui. La même pratique s'est poursuivie au XVIIe siècle et pendant les années de l'Empire russe.

Lire aussi : Que Pierre le Grand avait-il de si grand?

Pourquoi Pierre le Grand a-t-il décidé de créer le Sénat dirigeant ?

Réunion du Sénat sous Pierre le Grand au palais d'Ekateringoff

Le 20 novembre 1710, l'Empire ottoman a déclaré la guerre à la Russie. Pierre a décidé de mener personnellement la campagne, et craignait évidemment pour sa vie. Ceci est confirmé par Juel Just, un envoyé danois en Russie, qui a témoigné que peu de temps avant son départ, Pierre a présenté sa fiancée de l'époque, Catherine, à sa sœur ainsi qu’à ses nièces, et leur a dit qu'« elles doivent la considérer comme son épouse légitime et la tsarine de Russie. [...] Le tsar a précisé que s'il mourait avant de pouvoir se marier, alors après sa mort, elles devraient toujours la considérer comme son épouse légitime ». Aussi, a-t-il jugé qu'il devait créer une institution pour le remplacer en cas de disparition subite.

Lors de ses campagnes militaires avant 1711 (par exemple, la guerre du Nord avec la Suède, qui se poursuivait), Pierre avait confié les affaires de l'État à ses différents conseillers. Néanmoins, juste avant son départ pour combattre les Ottomans, le 5 mars 1711, il a officiellement formé le Sénat dirigeant.

Les membres du Sénat dirigeant en 1914

Le premier Sénat était composé de neuf personnes. « Chacun doit obéir à leurs ordres, comme s'il s'agissait de mes ordres, au risque d'être sévèrement puni ou de mourir », a écrit Pierre. Il a également laissé les directives sur ce que le Sénat dirigeant devrait immédiatement faire : « Avoir un jugement sans hypocrisie, limiter les dépenses de l'État, collecter autant d'argent que possible, convoquer les jeunes nobles [au service de l'État], augmenter le commerce chinois et perse », etc. De toute évidence, il ne s'agissait pas là des responsabilités du Sénat dirigeant, mais des besoins urgents du moment.

À l'automne 1711, Pierre est rentré de campagne, mais le Sénat dirigeant n'a pas été dissous – l'institution s'est vue confier différentes responsabilités, comme la distribution des grades et la supervision du système judiciaire. Toutefois, il n'a jamais totalement remplacé ou substitué le tsar.

Dans cet autre article, nous revenons sur l’unique fois où deux tsars ont régné en même temps sur la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies