Comment la famille royale britannique est-elle liée aux Romanov?

Le dernier empereur russe Nicolas II et la reine Élisabeth II

Le dernier empereur russe Nicolas II et la reine Élisabeth II

Getty Images
George V et Nicolas II étaient cousins ​​germains, c’est connu, mais les relations sont plus complexes. Examinons de plus près les liens charnels entre les Windsor et Romanov.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En 1917, le roi britannique George V (1865-1936) décide de rompre les relations avec ses deux cousins, l'empereur allemand Guillaume II (1859-1941) et l'empereur russe Nicolas II (1868-1918). Après que Nicolas II a été renversé du trône russe pendant la Révolution de 1917, le gouvernement britannique a offert l’asile politique à Nicolas II et à sa famille – toutefois, George V s’est opposé à cette décision, estimant que la présence des Romanov dans son pays était inappropriée.

George V

Après que Nicolas et sa famille eurent été assassinés par les bolcheviks, George V a écrit dans son journal : « C'était un meurtre odieux. J'étais dévoué à Nicky, qui était le plus gentil des hommes et un gentleman sérieux : il aimait son pays et son peuple ». Cependant, ce n’est que deux ans plus tard qu’un cuirassé britannique serait envoyé en Crimée pour sauver Maria Fiodorovna (1847-1928), 72 ans, mère de Nicolas II et, dans le même temps, tante de George V.

La maison de Saxe-Cobourg et Gotha et les Romanov

George V appartenait à la maison de Saxe-Cobourg et Gotha, qui est monté sur le trône britannique en 1901 avec son père Édouard VII (1841-1910), fils de la reine Victoria (1819-1901) et du prince Albert de Saxe-Cobourg et Gotha (1819-1861).

>>> Pourquoi le prince Harry a-t-il porté l’uniforme de Nicolas II pour sa cérémonie de mariage?

Mais le 17 juillet 1917, en pleine Première Guerre mondiale, George V a changé le nom de la maison royale britannique : il renonce au nom à consonance allemande de Saxe-Cobourg et Gotha pour celui de Windsor. Cela a été inspiré par les sentiments antiallemands qui régnaient au Royaume-Uni pendant la Première Guerre mondiale. En conséquence, les titres allemands de tous les parents du roi ont été abandonnés - au lieu de cela, George V a créé des équivalents britanniques.

La maison de Saxe-Cobourg et Gotha et les derniers Romanov sont liés par deux personnes.

La reine Victoria par Winterhalter

La première est la reine Victoria, « grand-mère de l’Europe » : Alexandra Fiodorovna (1872-1918), l’épouse de Nicolas II, était la petite-fille de Victoria.

La seconde, la susmentionnée Maria Fiodorovna, mère de Nicolas et épouse d'Alexandre III de Russie, était la sœur d'Alexandra de Danemark (1844-1925), mère de George V. Leur père était Christian IX du Danemark (1818-1906), le grand-père de Nicolas II et George V.

Maria Feodorovna

>>>En images: où les précieuses tiares des Romanov ont-elles disparu après la Révolution?

La maison de Saxe-Cobourg-Saalfeld et les Romanov

La maison de Saxe-Cobourg et les lignées des Romanov s'étaient rencontrées encore plus tôt. La princesse Julienne de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1781-1860) était l'épouse du grand-duc Konstantin Pavlovitch de Russie (1779-1831), frère de l'empereur Alexandre Ier de Russie (1777-1825). En Russie, la princesse Julienne a changé de nom pour devenir la grande-duchesse Anna Fiodorovna.

La grande-duchesse Anna Fiodorovna

Le mariage d'Anna Fiodorovna et de Konstantin Pavlovitch fut de courte durée et ne donna pas d'enfants. Mais par ce mariage, Léopold (1790-1865), frère d’Anna Fiodorovna et futur roi de Belgique, a eu l’occasion de servir dans l’armée russe.

Il est également remarquable que la sœur d'Anna Fiodorovna, la princesse Antoinette (1779-1824), fût la tante des empereurs russes Alexandre Ier et Nicolas Ier (1796-1855) : elle a épousé le duc Alexandre de Wurtemberg (1771-1833), frère de Maria Fiodorovna (Sophie Dorothée de Wurtemberg, 1759-1828), qui est devenue l'épouse de Paul Ier de Russie (1754-1801) et par conséquent la mère de Nicolas Ier et Alexandre Ier.

Retrouvez dans cet autre article les images des plus fastueux mariages impériaux de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies