Mystiques photographies de moines en Russie impériale

La Russie possédait autrefois des traditions séculaires de monachisme, pratiquement anéanties par le pouvoir soviétique. Toutefois, sur de rares images d'archives, l’on peut encore observer le quotidien des religieux de l’ère prérévolutionnaire russe.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Moines sur le lac Ladoga, monastère de Konevets. 1895-1905
Un groupe de moines et un skhimnik (individu ayant réalisé la skhima, promesse solennelle orthodoxe), près de l’ermitage du monastère de Konevets. 1892
Un moine du monastère de Konevets dans sa cellule. Années 1900
Un moine porteur d’eau. Années 1900
Des skhimniks du monastère de la Dormition. 1892
Moines sur l’île de Valaam. Années 1900

Lire aussi : Pourquoi les Russes sont (principalement) orthodoxes? https://fr.rbth.com/histoire/79729-pourquoi-russes-principalement-orthodoxes

Ioanniki, supérieur du monastère des Solovki, et des moines. 1900-1917
Nettoyage du jardin au monastère de l’Annonciation. 1895-1904
Higoumène Ierofeï du monastère de Sarov. Années 1900
Préparation du repas dans la cuisine du monastère de Konevets. Années 1900
Nonnes au monastère de Diveïevo. Années 1890
Monastère pour femmes de Ponetaïevka. Années 1890

Ces traditions n’ont toutefois pas entièrement disparu, comme le prouvent les sublimes et récentes photographies rassemblées dans cet autre article.
  

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies