Le charme russe de la religion orthodoxe

Que vous soyez croyant ou non, les œuvres de ce photographe russe ne manqueront pas de vous éblouir.

De nos jours, alors que l'intérêt pour l'orthodoxie grandit en Russie, malgré la quantité impressionnante d'informations critiques envers l'Eglise, Sergueï Smirnov, un photographe professionnel, est probablement le meilleur guide. Au moins, le plus objectif. Sergueï Smirnov a visité une douzaine de monastères et couvents russes. Ceci est une procession religieuse au couvent Kostomarovsk Spassky (Oblast de Voronej) vers une source sainte sur le fleuve Don.
Monastère Ioanno-Bogoslovsk, Tcherdyn, territoire de Perm. Tcherdyn est l'un des plus anciens épicentres de l'Orthodoxie en Russie. Le monastère a été fondé au 15ème siècle, et a rouvert en 2003. Durant les premières années de sa « résurrection », il y avait quelques moines dans les monastères, peu d'argent et beaucoup de travail. Pour commencer, le monastère permettait à tous les gens de passage de rester. En règle générale, c'étaient des personnes issues de milieux défavorisés, y compris d'anciens prisonniers.
Monastère Ouspensky Trifonov, territoire de Perm. Situé sur la rivière Tchoussovaïa. Fondé en 1997. Le premier monastère sur le site a été fondé par Saint Trifon Vyatsky en 1572 sur les terres des Stroganov. C'est de là (ville de Tchoussovoy), après un service religieux en 1581, que l'Ataman Ermak Timofeïevich est parti à la conquête de la Sibérie. Un mémorial a été érigé sur les berges de la rivière.
Couvent Bogoroditsa-Tabynsk, sanatorium de Krasnoussolsk, Bachkirie. Situé dans les contreforts des montagnes de l'Oural, sur la rivière Oussolka. Le premier monastère a été créé dans la région en 1597. Sur la photo, on voit la Sœur Stefanida avec son chat. Stefanida est diplômée du collège musical, elle chante dans la chorale monastère, et aime faire des maquettes.
Ce couvent moderne a été fondé en 1997 près du sanatorium de Krasnoussolsk. La localisation est connue pour ses sources thermales d'eau minérale. Dans le fond, la source sacrée de la rivière Oussolka et des bâtiments monastiques.
Un autre couvent est celui de Spasso-Preobrajensky Tolchevsky, Oblast de Voronej. Il a été fondé au milieu du 17e siècle. En 1768-1769, c'était le lieu de retraite de Saint Tikhon Zadonsky le Thaumaturge. Situé dans une réserve forestière sur les rives de la rivière Ousmanki (Réserve de biosphère d'Etat de Voronej), il a été restauré en 1994 comme un couvent.
Le prêtre Sergueï Smirnov dans l'une des églises rurales de la région de Voronej. Ses fils accourent au son des cloches de l'église. Ecolier et étudiant en économie, le père Sergueï a souvent visité des monastères avec son père. Ces voyages, ainsi que le contact qu'il a eu avec les moines, a influencé la décision de Sergueï d'entrer au Séminaire théologique orthodoxe de Voronej après l'obtention de son diplôme. Il est actuellement membre du clergé du diocèse de Voronej.
Couvent Ioanno-Bogoslovsky, Chemal, montagnes de l'Altaï. Le moulin et l'église de Chemal ont été fondés en 1849 par la Mission spirituelle orthodoxe de l'Altaï pour éclairer les populations locales de l'Altaï.
Une église en bois se trouve sur l'île de Patmos, au milieu de la rivière Katoun; des bâtiments résidentiels et agricoles sont situés dans une zone de forêt sur la rive gauche. L'île est reliée à la terre au moyen d'un pont suspendu. Les sœurs font une ronde quotidienne du cloître avec une icône.
Monastère Nikolaïevsk Belogorsk, territoire de Perm. Situé dans les montagnes de l'Oural, où les schismatiques, les serfs, et les voleurs ont fui pour échapper à la répression et aux persécutions. Le monastère a été fondé en 1897 par les Vieux-croyants afin d'accomplir un travail missionnaire. Restauré en 1990. Sur la photo, l'hiéromoine Alipi parle à un habitant du monastère près de la source sacrée de Saint Nicolas le Thaumaturge.
Une procession religieuse de plusieurs jours dans l'Oblast de Voronej. Après le repas du soir, le chef de la procession, l'hiéromoine Tikhon, répond aux questions des participants.
Couvent Serafim-Pokrovsky, Leninsk-Kouznetsk, Oblast de Kemerovo. Un couvent moderne. La Mère Supérieure Maria dans son bureau.
Le monastère Ouspensky Svyato-Georgiev [Assomption de St. George] « buissons sacrés », Bachkirie, a ouvert en 1901. Il est situé au milieu des forêts, des prairies, et des basses collines, loin des zones habitées.
Le monastère fait un usage intensif de l'agriculture de subsistance. Les vaches, chevaux, poulets et abeilles font tous l'objet d'un élevage. Il y a des machines agricoles, et un petit étang artificiel. Près de l'étang, une chapelle se dresse au-dessus d'un puits sacré. Le climat de montagne est très variable, et les frères doivent se dépêcher de récolter le foin avant la pluie. Restauré en 1997, c'est un monastère pour hommes.
Père Nicolaï, un supérieur du diocèse d'Oufa, visite le cloître pour répondre aux questions des travailleurs. Les laïcs viennent souvent passer du temps au monastère. Le but de leur visite, c'est le désir altruiste d'aider le monastère. En plus de leur désir d'aider, les gens ont souvent besoin d'une aide spirituelle et de soutien et de rechercher une nouvelle perspective de vie. Les visiteurs et les moines vivent dans de petites cellules monastiques individuelles en bois.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies