Comment un Russe a popularisé le culturisme dans le monde entier

Benjamin J. Falk; Mary Evans Picture Library/Global Look Press; Bibliothèque du Congrès
Evgueni Sandov se distinguait non seulement par sa grande force, mais aussi par son esprit vif. Promoteur actif de la musculation, créateur du tout premier réseau de centres de fitness et d'une marque de nutrition sportive, il a inspiré des célébrités comme Arnold Schwarzenegger.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le « père de la musculation moderne », Evgueni Sandov (souvent transcrit Eugen Sandow), est l'idole de millions de culturistes à travers le monde, dont le célèbre Arnold Schwarzenegger. Il possédait non seulement de puissants muscles et une force incroyable, mais aussi un excellent sens des affaires. Grâce à l’impulsion donnée par Sandov, la musculation, qui a acquis une popularité universelle, est devenue aujourd'hui une institution « pesant » plusieurs milliards de dollars.

Evgueni Sandov est né dans une famille allemande et russe en 1867 sous le nom de Friedrich Wilhelm Muller. Cependant, pour sa carrière, il a décidé d'utiliser un pseudonyme et le nom de famille slave de sa mère, qu’il trouvait plus exotiques.

Comme la plupart des culturistes célèbres qui « se sont faits eux-mêmes », Evgueni était un enfant maigre et frêle dans l'enfance. Après s’être fixé l’objectif de changer complètement son corps, il commence sa formation et entre également à la faculté de médecine, où il étudie activement l'anatomie et la physiologie humaines. Cela lui sera très utile lorsque, quittant son Königsberg natal, il ira prêcher la musculation dans le monde entier.

>>> Comment les vieux croyants et les Britanniques ont amené le football en Russie

Homme d’effort…

Le célèbre homme fort allemand Ludwig Durlacher, connu sous le nom de « professeur Attila », a joué un rôle important dans l’évolution de Sandov en tant qu'athlète. Sous la direction de son mentor, l’adolescent maigrichon se transforme rapidement en athlète aux muscles saillants.

Evgueni Sandov parcourt le monde, vit en Belgique, au Royaume-Uni et aux USA, où il travaille comme homme fort au cirque. Il n’était en aucun cas un géant – il faisait seulement 170 cm pour 80 kg. Cependant, derrière ces caractéristiques modestes, il y avait une force énorme…

Les numéros de puissance de l'athlète étaient incroyables : Evgueni faisait plusieurs centaines de pompes, réalisait un salto arrière en tenant deux poids de 27 kilogrammes sur ses bras tendus, retenait une charrue avec trois chevaux avec sa poitrine, ou pouvait s'allonger sur le dos et se relever avec une barre de 115 kilogrammes entre les mains.

… et homme d'affaires

Malgré ces données physiques impressionnantes, il est peu probable que le nom d'Evgueni Sandov aurait survécu à ce jour s'il était resté cantonné à son rôle d'homme de cirque. Les ambitions de l'athlète allaient beaucoup plus loin.

En 1897, Evgueni, 30 ans, a commencé à produire l'une des premières gammes de nutrition sportive au monde et publie un magazine sportif mensuel. La marque Sandov s'appuyait également sur les équipements de musculation et, même s'il est difficile de le croire aujourd'hui, vendait même des paquets de cigarettes (bien que l'athlète lui-même ait bien sûr préconisé un mode de vie sain).

Cet homme d'affaires talentueux ouvre un réseau de clubs de sport, à la fois pour les citoyens ordinaires et pour les fans plus aisés d'activité physique. Ces derniers, en particulier, étaient accueillis par d’épais tapis persans, des miroirs dorés sur les murs et des coquillages de couleur aristocratique blanche.

Les salles de gym de Sandov sont apparues au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud et au Japon. Elles promouvaient activement le programme de formation développé par Evgueni pour tous les âges, le « système Sandov », qui reste d'actualité encore aujourd’hui.

>>> De prisonniers des camps nazis à champions olympiques: l’incroyable exploit de sportifs soviétiques

Ami de Conan Doyle et du roi d’Angleterre

Cela semble difficile à croire, mais le créateur de Sherlock Holmes et l'homme fort du cirque de Prusse orientale étaient amis intimes. Arthur Conan Doyle a travaillé pendant de nombreuses années selon la méthode Sandov, et à trois, avec le sculpteur Charles Lawes, ils ont été en 1901 les arbitres du premier concours de culturisme au monde, alors que le premier M. Olympia n’apparaîtrait que 60 ans plus tard.

Quatre-vingts participants de tout le Royaume-Uni, vêtus de peaux de léopard, se sont réunis à l'Albert Hall de Londres pour déterminer qui était le plus fort. Les règles d’arbitrage de ces compétitions n'étaient pas encore été élaborées, et choisir un gagnant n'a pas été une tâche facile. Après une longue sélection, trois candidats étaient encore en lice.

« Tous les trois étaient des spécimens merveilleux, mais l'un était un peu maladroit et l'autre un peu court sur pattes. Nous avons donc remis la précieuse statuette en or à celui du milieu, un certain Murray du Lancashire », a rappelé l'écrivain. 

En 1911, Sandov est devenu l'entraîneur personnel du roi britannique George V. Le monarque lui a décerné le titre de professeur de culture scientifique et physique. Le professeur de quarante-quatre ans a abandonné sa quête de records de puissance et a commencé à écrire des livres sur la musculation.

Toute la vie d'Evgueni Sandov a été associée à une force extrême, et sa mort ne fait pas exception à cet égard. En 1925, il est décédé d'une hémorragie cérébrale après avoir sorti d'une main sa voiture tombée dans un bas-côté.

Dans cet autre article, nous vous parlons de l'aristocrate russe qui, né sans membres, a fait sensation dans le monde entier

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies