Ces photographies qui vous plongeront dans l’insouciant crépuscule de l’URSS

Il s’agissait de la fin de l’Union soviétique, mais les millions de citoyens n’en savaient encore rien. Plongeon illustré dans la passionnante décennie des années 1980.

Maria Kalinina, fraîchement diplômée du secondaire, a remporté le premier concours de beauté soviétique, en 1988.

Le magazine de mode Burda a hypnotisé de nombreuses femmes soviétiques à partir de février 1987.

La fête du Premier mai était d’une tout autre ampleur dans les années 80.

L’idée des camps de pionniers, équivalent soviétique des scouts, battait son plein en 1987.

Les marques occidentales célèbres commençaient à s’immiscer sur le marché soviétique, suscitant la curiosité de la population.

Les automobiles de fabrication soviétique jouissaient d’un statut incontestable et était particulièrement chics.

Les compagnies aériennes soviétiques fournissaient des services de pointe, qui pourraient faire pâlir bien des transporteurs d’aujourd’hui.

La légendaire mascotte olympique à Moscou est devenue l’un des plus reconnaissables symboles des années 80.

Ronald Reagan n’avait plus aucune raison de qualifier l’URSS d’« empire du mal », après avoir reçu un accueil aussi chaleureux à Moscou en 1988.

Lors de sa venue, le président américain a même serré la main d’enfants sur la place Rouge.

Les innovations technologiques fascinaient la société soviétique.

Il s’agissait d’une époque où les tapis faisaient l’objet d’une forte demande.

Le « luxe » avait alors une tout autre signification. Il impliquait de posséder simplement des meubles, un téléviseur, ainsi qu’un tapis.

La notion de variété était étrangère aux consommateurs soviétiques.

Parfois, elle n’était définitivement pas une option.

La déferlante du breakdance n’a pas épargné l’URSS durant cette décennie.

Les émissions intellectuelles étaient particulièrement populaires à la télévision. « Quoi ? Où ? Quand ? » était l’une des préférées du grand public.

L’esprit d’aventure était alors palpable. Ici, des citoyens skient en République de Karatchaïevo-Tcherkessie, dans le Caucase russe.

Les mœurs sociales se sont suffisamment relâchées pour tolérer des manifestations d’affection.

Une cuisine soviétique typique des années 1980.

Le culte du corps a rapidement émergé en URSS.

C’est aussi l’époque où la culture disco a connu un essor dans le pays.

Mais le rock n’était pas en reste !

La population avait à faire la queue pour obtenir de nombreux produits. Ici, les clients attendent leur tour pour des gâteaux.

Le centre commercial Detski Mir (le Monde des Enfants) était bien différent dans les années 80 de ce qu’il est actuellement.

Banderole sur le fronton du Bolchoï sur laquelle on peut lire : « Longue vie au Parti communiste de l’Union soviétique ». Dans les années 1980 l’idéologie soviétique était bien visible, mais plus pour longtemps.

Dans cet autre article nous vous présentons six habitudes héritées de l’URSS qui subsistent encore en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies