Les cinq trésors les plus somptueux découverts à Moscou

De véritables trésors contenant des bijoux rares et des dizaines de milliers de pièces de monnaie médiévales précieuses ont été découverts sur le territoire de l'actuelle capitale russe. Parfois, il a été possible de reconstituer leur histoire dramatique…

1. Grand trésordu Kremlin

Des trésors ont été retrouvés sur le territoire du Kremlin à plusieurs reprises. Cependant, celui découvert en 1988 a été le plus important. Il se composait de 300 pièces datant du XIIIe siècle environ. Il y avait plusieurs bijoux en argent ainsi que des lingots de ce même métal.

La découverte impliquait des bijoux rares fabriqués non seulement en Russie, mais aussi en Scandinavie et en Perse. Le trésor aurait appartenu à un prince de Moscou et aurait été caché en 1238, lorsque l’endroit a été assiégé pendant trois jours par les Mongols. La ville est tombée et a été dévastée tandis que la Rus’ a perdu sa souveraineté pendant deux siècles.

>>> Perdus sous Staline, des trésors des Romanov mis au jour en Asie centrale

Le lot comprenait par ailleurs beaucoup de bagues et parmi elles, une en or portait l'inscription en arabe : « Gloire, succès, pouvoir et bonheur à son propriétaire ».

Le trésor a été découvert à une profondeur de 5 mètres. À l'origine, il était conservé dans un coffre en bois, mais après 750 ans, celui-ci avait été réduit en poussière. Ce trésor revêt une signification historique car il peut être interprété comme une preuve qu’à peu près au milieu du XIIIe siècle, Moscou était au centre de la vie politique de la Rus’ et jouait un rôle important dans le commerce de transit.

2. Trésor d'Ipatiev

Ce trésor, retrouvé près de 30 ans avant celui du Kremlin, contenait un grand nombre de pièces de monnaie espagnoles en argent dans une récipient en cuivre. Il contenait 3 398 piastres frappées aux XVI-XVIIe siècles principalement dans les territoires espagnols d'outre-mer : Mexique, Bolivie et Colombie.

L'argent pesait plus de 70 kilos et avait été caché au début du XVIIe siècle. Le trésor a été retrouvé pendant des travaux de construction lors de forages dans la ruelle Ipatiev, au centre-ville. Les historiens ont eu du mal à expliquer à quoi ces pièces étaient destinées. Leur propriétaire avait probablement l'intention de les fondre pour en faire des pièces russes.

>>>Cinq mystères entourant les bijoux des tsars russes

3. Trésor arabe

Des dirhams arabes du IXe siècle ont été découverts dans les années 1830 lors de la construction de la cathédrale du Christ-Sauveur. On pense que ces pièces de monnaie arabes ont été la première monnaie en circulation dans la Russie ancienne. On dit que pas moins de 15 trésors similaires ont été découverts à Moscou et ses environs.

Lorsque le trésor a été caché, Moscou n’existait pas. Certains pensent donc que les dirhams ont peut-être été dissimulés sur la colline par un commerçant lors d’une attaque de voleurs.

4. D'innombrables pièces

Un énorme trésor a été découvert au centre de Moscou, à quelques centaines de mètres du Kremlin, en 1996. Il contenait plus de 300 pièces d'Europe occidentale et 95 000 pièces d'argent russe. À titre de comparaison, à l'époque, le Musée national d'histoire disposait d'une collection de 70 000 pièces de monnaie russes seulement.

Les plus anciens objets trouvés dans le trésor datent du règne d'Ivan le Terrible, au milieu du XVIe siècle. On estime que le propriétaire du trésor l’a caché sous sa maison en bois, mais qu’un incendie ayant détruit cette dernière, le trésor a sombré dans l'oubli.

>>> Le trésor moscovite de Napoléon est-il encore en Russie?

5. Assez de pièces pour construire un palais

Une autre immense collection de pièces a été découverte il y a quelques années à peine, en 2015, dans le cadre du processus de construction en plein centre-ville du parc Zariadié. Les ouvriers du bâtiment ont trouvé sur place 43 000 pièces d'argent pesant un total de 20 kilos.

Les pièces ont également été frappées autour du règne d’Ivan le Terrible, mais ont été cachées au XVIIe siècle, à l’époque dite du Temps des troubles, une longue période de tumultes internes et d’ingérences étrangères dans les affaires de la Russie.

Globalement, le tout valait entre 350 et 380 roubles de l’époque, une somme suffisante pour construire une propriété luxueuse à Moscou. La plupart des trésors de Moscou ont été cachés aux XV et XVIe siècles, alors que la situation politique en Russie était loin d'être stable et que les gens ne se sentaient pas en sécurité.

Dans cet autre article, nous vous présentons les joyaux impériaux russes ayant vécu le destin le plus mouvementé de tous.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies