Sauver Lénine: comment le plus célèbre cadavre du monde a «survécu» aux Allemands

Sergey Guneev/Sputnik
Au cours de la Grande Guerre patriotique (1941-1945), le corps de Vladimir Lénine fut secrètement déplacé de Moscou vers une région sauvage de Sibérie. Avec son corps, le cœur du dirigeant bolchevik, une partie de son cerveau et même une balle d'une tentative d’attentat ratée contre sa vie ont également été transportés.

On pense que Vladimir Lénine, peut-être le plus grand révolutionnaire du monde, a toujours reposé dans le célèbre mausolée construit sur la place Rouge depuis sa mort en 1924. Presque, mais pas tout à fait. Pendant près de quatre ans, alors que les combats faisaient rage dans toute la Russie européenne, il était « absent du bureau ».

Pendant la Grande Guerre patriotique, le corps de Lénine a été secrètement envoyé de Moscou en Sibérie, où il fut conservé pendant presque toute la guerre.

Évacuation d'urgence

Les premières semaines de la guerre contre l'Allemagne nazie furent une calamité pour l'URSS. La Wehrmacht a brisé le front occidental soviétique en peu de temps, occupant la plus grande partie de la région baltique, ainsi que l'ouest de l'Ukraine et la Biélorussie. Bien que Moscou ne fût pas immédiatement menacée, la direction soviétique, se montrant enfin prévoyante, commença à songer à déplacer les objets de valeur de la capitale, dont l'un était sans aucun doute le corps du « Père de la Révolution russe ».

Lire aussi : De moins en moins de Russes souhaitent que Lénine soit enterré

Une commission spéciale mise en place pour évaluer les dommages potentiels que les raids aériens allemands pourraient causer au mausolée concluait que même de petites bombes le réduiraient en poussière ainsi que son précieux contenu.

La décision de déplacer le corps a été dûment prise et, le 3 juillet, un ordre a été émis par le Commissariat du peuple à la sécurité de l'État (NKGB), qui deviendrait plus tard le KGB. Il a déclaré que le corps de Lénine devait être envoyé sans délai par train spécial en Sibérie, dans la petite ville de Tioumen. La ville a été choisie par Staline parce que ce n'était pas un centre stratégique et, par conséquent, pas un objectif principal pour les envahisseurs.

L'évacuation a eu lieu juste à temps: quelques semaines plus tard, le 22 juillet 1941, les premières bombes allemandes commençaient à pleuvoir sur la capitale soviétique.

Train secret

Le wagon qui abritait le corps de Lénine pour le voyage était équipé d'amortisseurs spéciaux et d'équipements pour assurer le microclimat nécessaire, le tout supervisé par une équipe de spécialistes.

Lire aussi : Good bye, Lénine: comment des spécialistes russes ont embaumé le Père de la révolution

La sécurité était assurée par des agents du NKGB, à la fois à bord du train et aux arrêts en cours de route. La voie ferrée sur l'itinéraire a été soigneusement vérifiée à l'avance.

Le voyage à Tioumen, qui aurait fait 1 500km si le train avait voyagé directement vers l'est, a été prolongé par un grand détour vers le nord, via Iaroslavl. Les territoires inhabités de la région de Iaroslavl ont été choisis pour éviter un intérêt non désiré autour de la mission secrète.

Arrivé sains et saufs à Tioumen le 7 juillet, le train a été accueilli par des dirigeants locaux qui ont ensuite découvert la nature du « paquet secret » qu'ils attendaient. Le cadavre de Lénine a fait le voyage avec son cœur, une partie de son cerveau, et une balle d'une tentative d'assassinat ratée.

Exil sibérien

Le sarcophage contenant le corps de Vladimir Lénine a été placé dans le bâtiment vacant d'une ancienne école. L'équipe de spécialistes de l'embaumement vivait dans les pièces voisines. Le périmètre extérieur était protégé par la branche de Tioumen du NKGB, tandis que les locaux internes étaient gardés par des agents de sécurité du Kremlin de Moscou.

Lire aussi : Le mystère de la mort de Lénine sous la loupe des scientifiques

Malgré le nouveau cadre, la relève de la garde d'honneur fut maintenue. La tradition se poursuivait aussi comme d'habitude à Moscou, de sorte que personne ne soupçonnât que le mausolée était désormais vide.

Le corps de Lénine est resté à Tioumen pendant trois ans et neuf mois, jusqu'au début de l’année 1945, quand la direction soviétique a décidé de le ramener à Moscou.

Cette fois-ci, il n'y avait pas de précipitation - l'opération de retour a mis un mois à être planifiée. Le 26 mars, le corps du dirigeant a été ramené dans sa vitrine à l'intérieur du mausolée, où il reste jusqu’à ce jour.

Voici les dix photos de Lénine que vous n’aviez jamais vues.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies