Trophées de guerre: quand nazis et Soviétiques utilisaient les armes des troupes ennemies

Durant la Seconde Guerre mondiale, les deux camps ont souvent utilisé des armes capturées à l’adversaire. Alors qu’ils n’étaient pas forcément meilleurs, ces objets avaient une grande valeur et étaient perçus comme des trophées de guerre.

Un officier allemand se tient dans un véhicule blindé soviétique de type BA-3. Cet engin, tout comme les modèles BA-6 et BA-10, était particulièrement populaire auprès des troupes finlandaises. Certains de ces véhicules capturés ont même été utilisés en Finlande jusqu’au milieu des années 1950.

Un chasseur Messerschmitt Bf-109 allemand capturé et rentré au service de l’armée soviétique.

Un char soviétique rapide de type BT-7 utilisé par la Wehrmacht. En 1942, les Finlandais ont conçu le canon d’assaut BT-42 en s’inspirant de lui.

Un ancien Focke-Wulf Fw 190 de la Luftwaffe, capturé par le groupe d’aviation de la Flotte soviétique de la Baltique.

Cet avion de transport trimoteur de type Ju 52/3m, fabriqué par la firme allemande Junkers, a souvent été utilisé pour transporter des marchandises du côté soviétique.

Char lourd soviétique de modèle KV-1 en service au sein de la 1ère division blindée de la Wehrmacht.

Char lourd soviétique KV-2, équipé d’une coupole typique du commandement allemand.

Des soldats soviétiques munis de mitrailleuses Maschinengewehr 34 (MG 34).

Facile à manier et très fiable, le pistolet-mitrailleur soviétique PPSh-41 jouissait d’une grande popularité parmi les soldats allemands. Certains de ceux qui étaient capturés étaient recalibrés afin de correspondre aux cartouches allemandes de 9mm (l’original n’accueillant que des 7,62 mm).

Une unité soviétique à bord d’un Panzerkampfwagen III.

Un autre char moyen Panzerkampfwagen III au service de l’URSS.

Des soldats soviétiques du 107ème bataillon détaché de char posent devant un Panzerkampfwagen III en 1942.

Un Panzerkampfwagen IV aux mains de membres de la 151ème brigade de char soviétique, en 1943.

Avant d’être capturés par les soviétiques, ces chars de combat moyens de type Panzerkampfwagen V Panther appartenaient à la 5ème division blindée SS « Wiking ». Ces trophées de guerre formaient un peloton à part entière au sein de la 8ème armée blindée de la Garde de l’Armée rouge.

Le peloton soviétique de chars Panthers en 1944 aux abords de Praga, un district de Varsovie.

Un Sonderkraftfahrzeug 250 allemand, véhicule blindé léger semi-chenillé utilisé par les Soviétiques pour des missions de reconnaissance près de Mozdok, dans le Caucase du Nord. Cet enfin est équipé d’un fusil-mitrailleur d'infanterie soviétique DP-28.

Char léger d’infanterie soviétique de type T-26 évoluant dans l’une des unités de la Wehrmacht.

Chars soviétiques KV-2 et T-34 au service du 66ème bataillon blindé spécial de l’armée allemande.

Un T-34 soviétique de la division d’infanterie mécanisée Grossdeutschland, en 1943.

D’autres T-34 utilisés par la 3ème division blindée SS Totenkopf, en 1942.

Char de combat soviétique T-60 transformé par les Allemands en un véhicule de transport blindé : la tourelle de tir a été retirée et une mitrailleuse MG 34 y a été montée.

Saviez-vous ce que les As du ciel soviétiques dessinaient sur leurs avions pendant la Seconde Guerre mondiale ? N'hésitez pas à vous diriger vers notre article à ce sujet. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.