Préparez ce pain d'amarante russe qui va booster votre longévité

Legion Media
Pendant des siècles, l'amarante a été injustement oubliée, mais ses incroyables bienfaits peuvent aider les gens à vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Commençons par déchiffrer le mot « amarante ». « Mara » renvoie à la déesse de la mort et le préfixe « a » implique une négation en latin. Par conséquent, amarante signifie « celui qui nie la mort », ou plutôt « celui qui donne l’immortalité ». Pendant 8 000 ans, l’amarante a été l’une des principales cultures d’Amérique du Sud et du Mexique, où elle a été utilisée non seulement pour faire du pain, mais aussi pour préparer l’amrita - boisson des dieux et « nectar d’immortalité ».

En Russie, l'amarante est utilisée comme complément alimentaire pour divers plats depuis les temps anciens, principalement dans les villages, puisqu'elle peut pousser dans n’importe quel champ. Les gens faisaient du pain à l'amarante, dont l'ingrédient principal était de la farine d'amarante, et contenant parfois même des graines et de l'huile d'amarante. Ce pain était considéré comme un moyen d’améliorer la longévité. Selon la légende, les anciens vivaient pendant un temps incomparablement long, certains mentionnant des chiffres allant jusqu'à 300 ans.

>>> Recettes de toasts apéritifs russes contemporains signés par de grands chefs moscovites

Toutes les parties de cette plante contiennent de l'huile, de l'amidon, diverses vitamines, des micronutriments, de la pectine, du carotène, de la lysine et des sels minéraux. Outre la farine, les graines et l'huile d'amarante, les gens utilisaient également les feuilles, les ajoutant aux salades. La plante était cultivée en Russie au Moyen Âge, avant les réformes de l'empereur Pierre le Grand, qui a interdit la culture de l'amarante. Le motif d’une telle réforme n’est pas connu avec certitude. Quoi qu’il en soit, à notre époque, l'amarante est largement disponible et tout le monde peut l'utiliser pour faire du pain.

Ingrédients

  • farine de blé – 350 g
  • son de blé - 30 g
  • levure - 3 cuillères à soupe
  • sel - 1 cuillère à café
  • sucre - 2 cuillères à soupe
  • eau - 350 ml
  • huile d'olive - 3 cuillères à soupe
  • farine d'amarante – 130 g

Préparation

La première étape consiste à tamiser ensemble tous les ingrédients secs (les deux sortes de farine, sucre, sel, levure, son de blé) et à les mélanger.

Dissoudre la levure dans de l'eau tiède et l'ajouter au mélange sec. Versez l'huile et mélangez soigneusement la pâte. Le résultat sera assez gluant.

Graisser abondamment le plat dans lequel la pâte reposera avec de l'huile ; placez la pâte dedans et couvrez-la avec un torchon propre et mettez-la dans un endroit chaud pendant une heure et demie. Vous pouvez voir sur la photo comment la pâte a levé.

Placez la pâte dans un moule de cuisson graissé avec de l'huile et laissez-la reposer sous le torchon pendant encore 20 minutes.

Cuire le pain à l'amarante dans un four préchauffé à 220 degrés Celsius pendant 35 minutes.

Enveloppez votre pain ultra-sain dans une serviette en lin pour le laisser refroidir un peu.

Votre pain multigrains nutritif fait maison est prêt. Bon appétit !

Pourquoi les Russes accueillent-ils leurs invités avec du pain et du sel ? Trouvez la réponse dans cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies