Ajoutez une touche de nostalgie soviétique à votre Nouvel An avec cette tarte à la mandarine

Olga Brovkina
Où que ce soit en URSS, la même table de fête vous attendait, toujours avec les mêmes salades et du kholodets (viande en gelée). Les mandarines étaient le dessert principal du Nouvel An, mais ceux qui avaient vraiment de la chance dégustaient… une tarte à la mandarine.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les mandarines étaient autrefois utilisées pour décorer le sapin de Noël, pour faire des guirlandes du Nouvel An, ainsi que pour réaliser diverses compositions pour la table de fête. En outre, les femmes peuvent mettre des mandarines dans une salade pour lui donner une touche spéciale ; d'autres remplissaient des paniers de mandarines ou les plaçaient dans des sacs élégants avec des cadeaux. La chose la plus étrange est que les mandarines n’apparaissaient dans les magasins que juste avant le Nouvel An. En Union soviétique, les mandarines étaient cultivées en Abkhazie où elles mûrissaient juste à temps, pour décembre. Les Soviétiques les considéraient comme les meilleures. Premièrement, elles n'avaient pas de pépins. Deuxièmement, elles n’étaient pas conservées dans des entrepôts ; elles étaient transportées directement vers les tables de fête.

Afin de diversifier des tables de Nouvel An qui se ressemblaient beaucoup, ma grand-mère passait des jours, voire des semaines, à planifier méticuleusement les plats à servir et les cadeaux pour surprendre les enfants. C'est ainsi que la tarte à la mandarine et au fromage fermier est apparue sur notre table. Aujourd'hui, je vais partager avec vous ma vieille recette de famille.

>>> Cinq salades incontournables du Nouvel an en Russie

Ingrédients

Pâte :

  • 250 g de farine de blé
  • 90 g de sucre
  • 135 g de beurre ramolli
  • 1 œuf
  • 10 g de levain

Garniture :

  • 400 g de fromage cottage 5%
  • 250 g de crème aigre 15%
  • 1 œuf
  • 50 g de semoule (ou farine)
  • 4 cuillères à café de sucre
  • extrait vanillé
  • un peu de lait

Décoration :

  • mandarines

Préparation :

Mesurez tous les ingrédients et préparez-les à l'emploi.

Mettez la farine, le sucre et un œuf dans le bol et mélangez soigneusement à l'aide d'un mixeur. Ajouter la farine par portions, en mélangeant avec le beurre jusqu'à ce qu'elle soit uniformément répartie. Versez un peu d'eau froide sur le mélange et pressez la pâte molle (en utilisant vos mains) jusqu'à ce qu'elle tienne.

Faites une boule avec la pâte - elle doit être assez lisse et souple. Ensuite, enveloppez-la dans du film plastique et réfrigérez au moins une heure, permettant aux particules de farine d'absorber le liquide, de raffermir le beurre et de détendre le gluten.

Pendant que la pâte est au réfrigérateur, préparez la garniture. Mettez le fromage fermier, le sucre, l'extrait de vanille, la crème aigre, un œuf et la semoule dans un bol et remuez les ingrédients avec un mélangeur jusqu'à ce qu'ils soient bien intégrés. (Si le fromage fermier est sec, ajoutez un peu de lait à la garniture.)

Sortez la pâte du réfrigérateur, ajoutez un peu de farine sur un plan de travail et déposez la pâte dessus. À l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étalez rapidement la pâte et placez-la sur votre plat à tarte. Faites de petits trous avec une fourchette.

Mettez la garniture sur la pâte et assurez-vous qu'elle est uniformément répartie. Cuire la tarte pendant 30 à 35 minutes à 180 degrés Celsius. N'ouvrez pas le four, car cela peut réduire considérablement la température de votre four, ce qui ralentira le processus de cuisson et pourrait faire couler ou craquer la garniture crémeuse. Lorsque la tarte est prête, sortez-la du four et laissez-la refroidir.

Décorez la tarte avec des mandarines à votre goût.

Bon appétit !

Dans cet autre article, nous vous présentons trois plats magnifiés par le caviar rouge.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies