Beurre de Vologda: cinq faits savoureux qui vont vous faire fondre

Legion Media
Quel est le point commun entre le légendaire délice crémeux du nord de la Russie et la Normandie?

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le beurre de Vologda est l'un des produits russes les plus célèbres et un véritable symbole de cette région. Vous devez le goûter ! Voici cinq faits sur ce délice onctueux.

Le créateur du beurre était le frère d’un grand peintre russe

Le beurre de Vologda a été créé par Nikolaï Verechtchaguine, frère aîné du célèbre peintre de scènes militaires russe Vassili Verechtchaguine, qui a notamment peint l'Apothéose de la guerre (1871). Vassili Verechtchaguine  est également l'un des artistes les plus chers : sa peinture Agra. Mosquée de la Perle a été vendue chez Christie's pour 6,1 millions de dollars en 2014.

Né dans la ville de Tcherepovets (qui faisait alors partie de la région de Novgorod, mais appartient maintenant à la région de Vologda), Nikolaï Verechtchaguine a fondé l'industrie du beurre et du fromage dans l'Empire russe et a créé des coopératives paysannes de fabrication de beurre. Dans les années 1860, Verechtchaguine a étudié les industries laitières en Suisse, au Danemark et en Allemagne avant d'établir plusieurs usines dans les régions de Vologda, Novgorod, Iaroslavl et Toula. Avant cela, les Russes préféraient le beurre fondu, et les affaires de Nikolaï ont marqué un avant et un après dans la production laitière en Russie.

>>> Dix plats incroyables des régions russes dont vous n’avez jamais entendu parler

Le beurre Vologda s'inspire du beurre français

En 1870 à l'Exposition universelle de Paris, le jeune entrepreneur Verechtchaguine repère le beurre de Normandie et son goût clair de noisette l'inspire. L'année suivante, il ouvre la première usine de fabrication de beurre dans le village de Molotchnoïé (« Laitier »), non loin de Vologda.

Verechtchaguine a proposé une nouvelle technologie de fabrication du beurre à l'aide de crème chaude, qui donnait ce « goût de noisette » caractéristique. Le lait destiné à ce beurre ne provient que de vaches locales nourries à l'herbe hétéroclite de Vologda - environ 20-24 litres de lait donnent un kg de beurre. On l'appelait « Douceur parisienne », mais à l'étranger, on l'appelait « Pétersbourg » car il n'était importé que de la ville du nord. Ce n'est qu'à l'époque soviétique qu'il est devenu le « beurre de Vologda ».

La seule appellation contrôlée de Russie

Le nom de « beurre de Vologda » n'appartient pas à une entreprise, mais à la région. Depuis 2010, seul le beurre produit dans la région de Vologda peut être appelé ainsi. Tout ce qui est produit en dehors de la région est considéré comme une contrefaçon. C'est la seule marque alimentaire protégée de cette manière en Russie. En outre, le nom ne s'applique qu'au beurre - pas à la margarine ou à toute autre pâte à tartiner.

>>> Pourquoi les Russes sont-ils fous de mayonnaise?

Le goût de noisette disparaît après 30 jours

L’autorité russe de la consommation, Roskatchestvo, a déclaré que le beurre de Vologda est « de qualité et sûr ». Leurs experts n'y ont trouvé aucun goût ou odeur étrange et ont mis en évidence son goût « crémeux ».

Le beurre est lisse, ne gèle pas au réfrigérateur, ramollit à température ambiante et conserve sa forme. « Son goût n'est pas amer, il est même un peu sucré », a déclaré Mikhaïl Krasnogorski, un habitant local.

Le beurre est fait à partir de lait ou de crème, et parfois de sel. Il existe deux variétés : « Slivotchnoïé » (« Crémeux ») avec une teneur en matières grasses de 82% et « Krestianskoïé » (« Paysan ») – d’une teneur en matières grasses 72%.

En raison de ses ingrédients naturels, il ne se conserve que 30 jours. Au-delà de cette période, il perd son goût de noisette.

>>> Le pelmeni dans tous ses états: les recettes des différentes régions de Russie

Le beurre de Vologda est très apprécié en Russie

Avant l'arrivée de grandes marques à Vologda, le beurre local était presque la seule pâte à tartiner que l'on pouvait acheter en magasin. Aujourd’hui, malgré le fait qu’il existe plusieurs autres marques, le beurre de Vologda est toujours incroyablement populaire en Russie.

« J’aime notre beurre pour sa qualité, a déclaré Krasnogorski. Vous êtes toujours sûr qu’il sera savoureux. Et vous pouvez en offrir à vos amis d'autres villes ».

Les usines locales produisent également des glaces et un genre de Nutella à base de beurre Vologda qui sont particulièrement appréciés des enfants - c'est aussi une excellente option pour le petit déjeuner !

Dans cet autre article découvrez dix plats à goûter absolument en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies