La Russie propose d’inscrire les pelmenis et les blinis au patrimoine culturel de l’UNESCO

Legion Media

Commentant la proposition d’Emmanuel Macron d’ajouter la baguette française à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, Alexander Kourdioumov, vice-président du comité de réglementation et d'organisation du travail à la Douma d’État, a suggéré d’y inclure également les pelmenis et les blinis russes.

« Tous les Slaves et le pays tout entier aiment les pelmenis. Les étrangers les mangent volontiers en Russie. Je pense que les pelmenis sont notre remarquable produit russe, que l’on prépare tous à la maison. C’est une tradition », a-t-il déclaré à l’antenne de la radio Govorit Moskva.

Lire aussi : Blinis russes vs. crêpes françaises: l'avis d'un expert breton

Si elle peut paraître étonnante, cette idée n’est pas si farfelue que cela, puisque sur cette liste on trouve d’ores et déjà l’art du pizzaiolo napolitain, le plat tadjik Oshi Palav, le repas gastronomique français ou encore la culture de la bière en Belgique.

La Russie y a déjà fait inscrire l’espace culturel et la culture orale des Semeiskie (les Vieux croyants de Transbaïkalie) et l’Olonkho, épopée héroïque iakoute.

Il y a peu, les médias russes avaient informé du possible rajout du pain d’épices de Toula à cette liste. Découvrez six secrets de ce fameux prianik.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer