Le pilote d’essai Stepan Mikoyan est décédé

Le pilote d’essai soviétique Stepan Mikoyan, fils aîné du célèbre homme politique Anastase Mikoyan, est décédé le 24 mars à Moscou à l’âge de 94 ans, a annoncé le service de presse du célèbre constructeur d’avions MiG.

Crédit : Image libre de droitCrédit : Image libre de droit

Stepan Mikoyan est né le 12 juillet 1922 à Tiflis (aujourd’hui Tbilissi). À 18 ans, il entre à l’École de l’aviation militaire de Katcha (Crimée). En décembre 1941, alors que les troupes nazies arrivent aux abords de Moscou, il est dépêché dans le régiment de chasseurs qui défend la capitale russe.

En janvier 1942, Stepan Mikoyan est touché par erreur par un autre pilote soviétique. Il réussit à poser son appareil en flammes, mais il est sérieusement brûlé. Six mois plus tard, il est dépêché aux environs de Stalingrad puis au front Nord-Ouest. En novembre 1942, le capitaine Mikoyan se voit attribuer l’ordre du Drapeau Rouge pour quatorze missions de combat en décembre 1941 et janvier 1942, trois combats aériens et six avions ennemis abattus dans la composition d’un groupe. En août 1944, il est décoré de l’ordre de l’Étoile Rouge.

En 1951, Stepan Mikoyan est diplômé de l’Académie Joukovski d’ingénieurs de l’air et de l’espace. Pendant plus de vingt ans, il teste des avions militaires de la société MiG (fondée par Artiom Mikoyan, le frère d’Anastase, et Mikhaïl Gourevitch). En 1975, il devient Héros de l’Union soviétique pour les essais du MiG 25. Jusqu’en 1978, il a testé 102 appareils et volé environ 3 500 heures.

En 1978, il devient directeur général adjoint pour les essais en vol de la société aérospatiale Molniya. Il participe à la conception et aux tests de la navette spatiale soviétique Bourane et dirige la mise au point du véhicule spatial soviétique BOR 4. Il est à la retraite depuis 1992.

Sur les cinq fils d’Anastas Mikoyan, Stepan était le dernier à être parmi nous. Le deuxième fils, Vladimir, également pilote de guerre, a trouvé la mort en 1942 lors des combats pour Stalingrad. Le troisième, Alexeï, général de division dans l’aviation, est décédé en 1986. Le quatrième fils, le constructeur d’avions Ivan, est mort en novembre dernier. Le benjamin, l’historien et journaliste Sergo, est mort d’un cancer du sang en 2010.

Lire aussi : 

Le dernier né de Soukhoï testé par les as russes de la voltige

Méga-usines russes: le berceau du chasseur-bombardier lourd russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.