La Russie recherche des cosmonautes pour un vol sur la Lune

Soyouz-2.1a au départ du nouveau cosmodrome russe Vostotchny.

Soyouz-2.1a au départ du nouveau cosmodrome russe Vostotchny.

Igor Ageienko/ RIA Novosti

Roscosmos, l'agence spatiale russe, a annoncé qu'elle s'apprêtait à lancer une campagne ouverte de recrutement visant à constituer une équipe de cosmonautes pour un vol sur la Lune. Les élus seront les premiers pilotes du nouveau vaisseau spatial russe baptisé Fédération.

Au cours de ce recrutement ouvert, qui s'achèvera à la fin de l'année, Roscosmos s'est fixé l'objectif de sélectionner 6 à 8 cosmonautes. Ils seront les premiers pilotes du nouveau vaisseau russe Fédération (qui est actuellement en phase de conception), travailleront pour les programmes de la Station spatiale internationale et seront également les premiers Russes à fouler le sol de la Lune, a déclaré l'agence nationale. 

Pourra être sélectionné tout citoyen russe de moins de 35 ans titulaire d'un diplôme supérieur d’ingénierie ou ayant suivi une formation en aéronautique. La priorité sera donnée aux candidats jouissant d'une expérience dans le secteur aéronautique et spatial. Les prétendants pourront déposer leur dossier dans le courant des quatre prochains mois, une fois cette échéance dépassée, la sélection débutera.

À l'heure actuelle, l'équipe de cosmonautes russe compte 30 membres, dont 14 n'ont pas encore eu l'occasion d'effectuer un vol dans l'espace. Il s'agit du 17ème recrutement de cosmonautes en Russie/URSS, et seulement du deuxième qui soit ouvert à tous (le premier ayant été organisé en 2012). Auparavant, seuls les aviateurs militaires et les employés de l'industrie aérospatiale pouvaient prétendre à un tel poste.

« Fédération » et le programme lunaire russe

« Fédération » est l'appellation d'une série de vaisseaux habités russes, construits dans le but de remplacer ceux de la famille Soyouz et les vaisseaux cargos de type Progress.

L'équipage d'un engin Fédération sera composé de 4 personnes. Le premier lancement sans équipage est prévu pour 2021, et sera suivi, deux ans plus tard, d'un vol habité, au départ du nouveau cosmodrome russe Vostotchny.

Plus tôt, il a été annoncé que, dans le cadre du programme spatial russe cinq missions scientifiques sur la Lune sont prévues pour 2019. La Russie semble donc avoir pour ambition de restaurer le programme lunaire, qu'elle avait abandonné en 1976.

Lire aussi :

Objectif Lune: pourquoi la Russie construit un nouveau Lunokhod

Techno-utopie ou catastrophe: à quoi ressemblera notre vie d’ici 30 ans?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer