Techno-utopie ou catastrophe: à quoi ressemblera notre vie d’ici 30 ans?

Des futurologues et la société Kaspersky Lab tentent de dresser un portrait de l’avenir de notre planète.

Des futurologues et la société Kaspersky Lab tentent de dresser un portrait de l’avenir de notre planète.

Getty Images
Les spécialistes de la sécurité informatique de Kaspersky Lab ont lancé le projet Earth-2050, dans le cadre duquel ils imaginent, avec les futurologues, à quoi rassemblera le monde d’ici 10, 20 et 30 ans. Les visions du futur varient entre émeutes de la faim et canapé ultraconfortable.

« Penser l’avenir est notre métier, écrivent des employés du géant russe de la sécurité informatique Kaspersky Lab, qui ont créé le site Earth-2050. Nous devrions être capables de prédire les menaces qui nous guettent demain et les moyens de les parer ». L’année de son 20e anniversaire, Kaspersky Lab a créé un projet multimédia consacré aux différentes versions plausibles de l’avenir.

C’est un projet interactif : chacun peut proposer sa version du monde en 2030, 2040 et 2050 et, après une pré-modération, elle sera publiée sur le globe électronique. Les spécialistes de Kaspersky Lab et le futurologue Ian Pearson ont proposé les premières prédictions, mais les prévisions des internautes sont également déjà visibles sur le site.

Certes, personne ne sait si ces suppositions se confirmeront, mais il est d’autant plus intéressant de vivre jusqu’en 2050 pour pouvoir les vérifier. Alors, qu’est-ce que l’avenir nous réserve selon le projet Earth-2050 ?

Sibérie tempérée et villes immergées

Le réchauffement climatique est en marche, assure le site : vers le milieu du XXIe siècle, le pôle Nord aura tellement fondu que l’Arctique sera presque entièrement libre de glaces en été. Cela ouvrira des perspectives pour la navigation militaire et commerciale, et même pour la création de stations balnéaires arctiques.

Les pays du nord bénéficieront du réchauffement : le pergélisol reculera et l’exploitation de vastes territoires de la Sibérie et du Canada sera beaucoup plus facile. Mais il y a également des mauvaises nouvelles : la nature sibérienne unique souffrira, alors que de nombreuses villes, comme par exemple la capitale du Bangladesh Dacca, seront inondées suite à la hausse du niveau de la mer. Le panorama de la ville, devenue Titanic, peut être consulté sur le site.

Famine ou prospérité ?

L’une des prévisions portant sur l’écologie est particulièrement sinistre : avec la hausse démographique permanente, les pénuries d’eau et le réchauffement climatique, la planète sera balayée par des émeutes de la faim, puis des guerres pour les ressources. Il existe cependant des versions plus positives.

Par exemple, les chercheurs créeront un mécanisme abordable de dessalement de l’eau de mer grâce aux nanotechnologies. Cela permettra de prévenir la sécheresse en Afrique et en Amérique latine et d’y développer l’agriculture, alors que les pays entourés de mers en tireront des bénéfices. Autre remède pour la Terre, la reconstitution des massifs forestiers qui permettra de purifier l’air.

Vie intelligente pour les riches

Selon Kaspersky Lab, la vie dans les pays développés sera de plus en plus confortable. Chaises, canapés et lits adaptent leur texture à votre corps pour vous apporter un confort maximum.

Chaque appartement est équipé d’une imprimante 3D pour imprimer tout ce dont on a besoin. La télévision a laissé sa place aux chaînes de streaming haut débit dont vous définissez le contenu et que vous programmez et réglez comme bon vous semble. On communique désormais avec les amis grâce aux hologrammes.

Les prévisionnistes avertissent cependant que tous ces bienfaits ne vous seront disponibles que si vous avez beaucoup d’argent. Au lieu de faire leurs courses, les gens « s’abonneront », peut-être, à un ensemble de services vitaux, selon leurs moyens. Aux yeux des créateurs du site, cela aggravera davantage les clivages sociaux.

Empire de l’intelligence artificielle

Pour Kaspersky Lab, l’automatisation est inévitable : à l’avenir, les appareils de plus en plus innovants prendront progressivement le contrôle. C’est pratique – les humains auront de moins en moins de tâches désagréables, mais c’est également dangereux. Par exemple, si les mines de platine sont complètement automatisées, les hackers pourraient un jour pirater les robots et les programmer de façon à ce qu’ils volent imperceptiblement une partie du métal.

Dans tous les cas, l’intelligence artificielle (IA) est amenée à se développer : parfois, les robots remplaceront les humains. Ian Pearson estime que d’ici 2050, les humains auront plus de rapports sexuels avec les robots qu’entre eux, car les technologies auront atteint un tel niveau de perfection que la différence en termes de sensations sera imperceptible. Il existe une prévision encore plus radicale : l’IA deviendra si poussée qu’elle aidera d’abord les gouvernements à administrer les pays, puis pourra les remplacer complètement.

Lire aussi : 

Les premiers cyborgs débarquent en Russie

ADN numérique: l’homme bientôt sous surveillance en ligne totale?