Saint-Gobain fait acquisition d’une société chimique dans la région de Vladimir

(CC BY-SA 4.0)

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le groupe français Saint-Gobain, spécialiste des matériaux de construction et industriels fondé il y plus de trois siècles et demi, a procédé au rachat de la société de recherche et de production Adhesive, située dans la région de Vladimir (179 kilomètres à l’est de Moscou), relate la compagnie dans un communiqué.

Adhesive, riche de plus d’une centaine de salariés hautement qualifiés, se consacre à l’étude et à la conception de tous types de compositions polyuréthanes, époxy et hybrides de haute qualité ainsi que d'une large gamme de produits en élastomère de polyuréthane. Au total, l’usine, comprenant un cycle de production complet, offre un éventail de plus de 400 articles chimiques différents.

Par cette acquisition, Saint-Gobain ambitionne par conséquent d’apporter de nouvelles solutions hautement technologiques et innovantes dans le secteur de la construction par le biais de la chimie.

« Grâce à un travail conjoint, il est prévu d'élargir le spectre de solutions innovantes et de systèmes complets dans le portefeuille de l'entreprise. Au cours des deux prochaines années, une vingtaine de produits conçus et fabriqués par Adhesive seront lancés sous la marque Vetonit dans des catégories telles que les mastics silicones, les apprêts polyuréthanes et époxy, les sols industriels, les mastics d'étanchéité et les compositions d'injection », avance la compagnie.

À noter que le montant et les conditions de l'accord, qui avait été annoncé en mars, n’ont pas été dévoilés.

Dans cet autre article, nous vous faisions part des excellents résultats de Société Générale en Russie à l’issue du premier semestre 2021.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies