La berline présidentielle russe Aurus Senat entame sa production en série

Présentation mondiale de la berline Aurus Senat au salon automobile international de Moscou, en 2018

Présentation mondiale de la berline Aurus Senat au salon automobile international de Moscou, en 2018

Komsomolskaya Pravda/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Ce 31 mai marque le lancement de la production en série de la berline de luxe Aurus Senat au sein de l’usine Ford Sollers d’Elabouga (République du Tatarstan, Russie), relate l’agence TASS. Les premiers acquéreurs recevront leur nouveau bijou dès le mois prochain, est-il annoncé.

Vladimir Poutine, ayant lui-même assisté, en visioconférence, à la cérémonie, a déclaré qu’il s’agissait là d’un « événement significatif pour l'industrie automobile russe, pour l'industrie nationale dans son ensemble ».

« Nous comptons sur le fait que la production en série des automobiles Aurus renforcera la présence des véhicules russes sur le marché international, offrira la possibilité d’accroître les exportations de productions à haute technicité », a en effet souligné le chef d’État, cité sur le site officiel du Kremlin.

La majeure partie (70%, voire ultérieurement 80%) des véhicules assemblés ici seront, il est vrai, destinés à l’export, tout d’abord vers le Moyen-Orient ainsi que l’Afrique du Nord, puis vers la Chine et l’Europe occidentale, a à ce sujet précisé Adil Chirinov, directeur général d’Aurus.

Concernant le marché intérieur russe, si les ventes s’effectuent pour l’instant par le biais de la galerie Aurus inaugurée à Moscow-City, le quartier d’affaires de Moscou, est envisagée, à court et moyen termes, l’ouverture de centres concessionnaires à Saint-Pétersbourg, Sotchi, Kazan et Ekaterinbourg.

La capacité de l’usine devrait quant à elle, à l’horizon 2024-2025, atteindre les 5 000 véhicules par an, a assuré Denis Mantourov, ministre russe de l’Industrie et du Commerce.

Pour rappel, cette marque, initialement destinée aux hauts dirigeants et notamment utilisée au sein de la flotte présidentielle russe, a pris la décision de s’ouvrir au marché de masse, à des prix correspondant toutefois au segment premium. À titre d’exemple, la berline Senat est proposée, en fonction des options sélectionnées, à un montant allant de 18 à 22 millions de roubles (201 000 – 246 000 euros).

La gamme Aurus, développée par l’Institut national d’étude des automobiles et des moteurs NAMI dans le cadre du projet Kortezh, comprend également à ce jour un minivan, une limousine et un 4x4, tandis qu’un prototype de moto a été dévoilé en début d’année.

« Comme vous le savez, je roule à bord de telles voitures et ai été à leur volant à plusieurs reprises. C’est effectivement une automobile digne et qualitative, correspondant à tous les standards mondiaux », a prononcé Vladimir Poutine, louant la berline.

Dans cet autre article, nous vous présentions les cinq meilleurs véhicules russes de tous les temps.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies