La Russie, deuxième pays du Groupe Renault en volume de ventes

Reuters

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Au cours de 2020, cette année marquée par la pandémie qui a conduit à un recul du marché automobile de 14,2%, les ventes mondiales du Groupe Renault ont baissé de 21,3% pour s’établir à 2 949 849 véhicules, informe le constructeur français en annonçant ses résultats commerciaux.

En Europe, ses ventes se sont élevées à 1 443 917 unités, soit une baisse de 25,8 % alors que le marché a connu un recul de 23,6 %. En dehors du Vieux continent, les ventes du Groupe sont en recul de 16,5 %, « impactées principalement par la baisse des ventes au Brésil (-45 %) ».

Cependant, en Russie, deuxième pays du Groupe en volume de ventes, il est leader avec une part de marché de 30,1 %, en hausse de 1,2 point. « Les ventes baissent de 5,5 % sur un marché en recul de 9,2 % ».

Les résultats de LADA, marque russe dont l'actionnaire unique est la joint-venture créée par l’alliance Renault-Nissan et Rostec, n’y sont pas pour rien : Granta et Vesta demeurent les deux véhicules les plus vendus en Russie et la marque reste le leader du marché – 24,5% de part.

La marque Renault a pour sa part cédé 0,2 point du marché et en détient 8%.

Dans cet autre article, nous vous expliquions l’obsession des Russes pour la Lada.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies