En Russie, une forte baisse des importations enregistrée durant la pandémie

Au port commercial de Saint-Pétersbourg

Au port commercial de Saint-Pétersbourg

Sergueï Fomine/Russian Look/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

De janvier à septembre 2020, la Russie a enregistré une baisse de ses importations en provenance des pays autres que ceux de l’ex-URSS à hauteur de 7,7% par rapport à la même période l’an dernier, informe l’agence Prime, s’appuyant sur les données du Service fédéral des douanes.

« Selon les données préalables des statistiques douanières, en janvier-septembre 2020, les importations de marchandises depuis les pays de l’étranger lointain [les pays hors de l’ex-URSS] se sont élevées, en terme de valeur, à 143,737 milliards de dollars et, en comparaison avec la période analogue de 2019, ont diminué de 7,7% », cite l’agence.

Toutefois, une reprise semble être en cours, puisqu’en septembre, les importations ont crû de 5,9% par rapport à août, et même de 0,3% par rapport à septembre 2019. Ce phénomène apparait toutefois inégal en fonction des secteurs analysés. En effet, si par rapport au mois précédent les importations de produits chimiques ont augmenté de 26,6%, celles des articles textiles et des chaussures ont chuté de 15,9%.

Dans cet autre article, nous vous expliquions comment le secteur de la restauration en Russie sort de la crise post-confinement.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies