Combien gagnent les blogueurs russes sur Instagram?

Anatoly Lomokhov, ZUMA Press, Komsomolskaya Pravda/Global Look Press
Le magazine Forbes a réalisé une liste de 15 blogueurs russes qui ont su tirer le meilleur parti de la publicité sur Instagram. Nous vous révélons combien ils ont gagné sur le réseau social en un an et comment ils attirent le public.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Selon le classement Forbes, les présentateurs de télévision, chanteurs et autres personnalités médiatiques sont ceux qui gagnent le plus grâce à la publicité dans le segment russe d'Instagram. La revue a analysé les données du 1er mai 2019 au 30 avril 2020.

Ksenia Sobtchak

Ainsi, les revenus publicitaires les plus élevés sur le réseau social on été obtenus par la présentatrice TV, auteure de sa propre émission d'entretiens et enquêtes sur YouTube « Attention, Sobtchak » et ancienne candidate à la présidentielle Ksenia Sobtchak (7,7 millions d'abonnés). Sur un an, Sobtchak a gagné 1,48 million de dollars. Ksenia a fait de la publicité pour les ordinateurs portables Huawei, les combinaisons de yoga, et même le médicament contre les intoxications Polysorb, tout en commentant les événements importants dans le pays.

Polina Gagarina

La deuxième place du classement est revenue à la chanteuse Polina Gagarina (8,4 millions d'abonnés). Elle est connue pour avoir représenté la Russie au concours Eurovision de la chanson en 2015, obtenant la deuxième place. Gagarina a également été l'un des mentors du projet télévisé Voice sur la Première chaîne russe et a participé à l'émission de télévision chinoise Singer. Gagarina a gagné 890 000 dollars en un an – elle a fait de la publicité pour les parfums Hugo Boss, les services de la banque russe Sberbank, les chips Lay’s et d'autres produits.

>>> Un écolier russe paie le ticket de bus d’une inconnue et devient millionnaire

La troisième marche du podium est occupée par Ida Galitch (7,1 millions d'abonnés), qui a gagné en popularité grâce à de courtes vidéos humoristiques. En outre, elle a tourné plusieurs clips, lancé une émission éducative pour enfants et adultes sur YouTube et, en 2020, a démarré une émission de sketchs consacrés à la famille sur une chaîne de télévision russe. Tout cela a rapporté 850 000 dollars à Galitch.

Anastasia Ivleïeva

Plusieurs présentateurs de télévision ont été inclus dans le classement, par exemple, Ksenia Borodina (15,4 millions d'abonnés et 770 000 dollars) et Anastasia Ivleïeva (17,7 millions d'abonnés et 610 000 dollars), qui utilise souvent l'image de femme gopnik (genre de racaille russe) dans ses vidéos humoristiques. Y figurent également des chanteurs et des rappeurs (Elena Temnikova, 5,2 millions d'abonnés et 600 000 dollars ; Olga Bouzova, 21,8 millions d'abonnés et 600 000 dollars et Egor Crid, 13,1 millions d'abonnés et 570 000 dollars).

Khabib Nurmagomedov

Le combattant d'arts martiaux mixtes Khabib Nurmagomedov a pris la dixième place sur la liste (21,2 millions d'abonnés et 600 000 dollars). La plupart du temps, le combattant publie des photos de ses entraînements, mais parmi ses messages, vous pouvez tomber sur des publicités pour de l'huile de cumin noir et des barres protéinées.

La société de recherche WhoIsBlogger, qui a analysé les données à la demande de Forbes, note que l'écrasante majorité des participants au classement sont des mères et que leurs contenus portent souvent sur la famille et la maternité.

« Les Instamamans étaient à l'origine le moteur d'Instagram. Elles conquièrent la majeure partie de leur audience dans les premières années après la naissance de leur enfant, et c’est la période où les annonceurs sont les plus actifs afin de placer des publicités sur leur page », déclare Lev Grounine, fondateur du service WhoIsBlogger. Elles sont suivies par d’autres mères, qui font des achats plus souvent que les autres, c’est pourquoi les Instamamans sont une priorité pour les marques, explique Mikhaïl Karpouchine, directeur marketing de la société de marketing Internet GetBlogger.

>>> Ces youtubeurs russes traduisant et interprétant les plus grand tubes du monde (vidéo)

Pas seulement des stars d’Instagram

Autres grands gagnants d’Instagram, des blogueurs populaires pour qui la plateforme principale n'est pas la télévision ou les réseaux sociaux, mais YouTube. Russia Beyond a obtenu une liste de prix des blogueurs YouTube populaires collaborant avec Author's Media, une entreprise qui publie des publicités chez les blogueurs.

Selon la liste de prix (les prix sont valables pour juillet 2020), l'une des chaînes YouTube populaires de sketches humoristiques OneTwo (3,9 millions d'abonnés sur YouTube) accepte l'intégration d’une publicité sur YouTube avec mention sur Instagram pour 580 000 roubles (6 550 euros).

Ilya Varlamov

Le coût d’une publicité dans les Histoires et articles d'un autre blogueur populaire, Ilya Varlamov, qui réalise des vidéos sur l'infrastructure des villes et la vie en Russie (1,77 million d'abonnés sur YouTube), varie de 80 à 365 000 roubles (900 euros à 4 000 euros).

La vlogger Julia Pushman (1,89 million d'abonnés sur YouTube) publie également des messages publicitaires sur son compte Instagram, mais pour une somme moins élevée - de 200 à 260 mille roubles (entre 2 200 et 2900 euros) par post... Le coût moyen de la publicité pour les blogueurs moins populaires varie entre 70 et 100 000 roubles (800 à  1 100 euros).

Qui sont les idoles de la jeunesse russe d’aujourd’hui ? Trouvez la réponse dans cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies