En Russie, le secteur touristique tourne au ralenti en raison du coronavirus

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La propagation du coronavirus dans le monde a déjà eu un impact sur le secteur touristique en Russie, à en croire la directrice exécutive de l'Association des tour-opérateurs russes (ATOR) Maïa Lomidze, qui a constaté une baisse locale de la demande sur les voyages.

« La baisse de la demande (est constatée, ndlr) sur toutes les destinations, y compris à l’intérieur de la Russie. Les perspectives de la saison sont opaques, la situation avec le virus ayant touché tous les segments », a-t-elle déclaré devant la presse.

Et d’expliquer que le tourisme pour enfants ainsi que celui des affaires avait été particulièrement touchés sur le territoire national.

>>> La Chine traitera la COVID-19 avec un médicament soviétique controversé

En outre, si les crises précédentes étaient selon elle une histoire plutôt interne, la situation actuelle frappe l’industrie touristique de plusieurs pays, n’excluant pas, que jusqu’à 30% des petites et moyennes compagnies touristiques du pays puissent quitter le marché en raison des conséquences causées par la COVID-19 sur le secteur.

Pour le moment, seuls 4 cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés en Russie, le dernier ayant été reporté ce jeudi. Toutefois, par mesure de prévention, la délivrance de visas aux citoyens chinois a déjà été suspendue et il a été déconseillé aux citoyens de Russie d’effectuer des déplacements dans des pays où cette maladie est répandue, notamment en Iran, en Italie et en Corée du Sud.

Dans cet autre article, nous vous présentions d’improbables grigris vendus par des particuliers en Russie pour lutter contre le coronavirus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies