Réserves d’or monétaire: la Russie, premier acheteur mondial de métal jaune en 2019

Bundesbank/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

À l’issue de l’an passé, la Russie a consolidé sa cinquième place dans le classement des pays disposant des plus importantes réserves d’or, informe l’agence RIA Novosti, se basant sur les données de la Banque centrale russe.

Le pays a en effet procédé en 2019 à l’achat de 159 tonnes de ce précieux métal, lui permettant d’atteindre un total de 2 270,56 tonnes et d’être le plus important acquéreur d’or monétaire de l’année, avec 20% des transactions mondiales.

Or, si la Russie avait en 2018 dépassé la Chine, l’écart entre les deux pays semble désormais se creuser, Pékin ayant l’an dernier acquis environ 100 tonnes d’or « seulement », portant ses réserves à 1 948 tonnes.

Le classement est quant à lui dominé par les États-Unis (8 133,5 tonnes), l’Allemagne (3 370), l’Italie (2 452) et la France (2 436). Les réserves de ces pays demeurent toutefois inchangées depuis plusieurs années, il n’est donc pas à exclure que la Russie puisse dès 2020 se hisser de plusieurs places.

En suivant ce lien, visitez en images les réserves d’or de la Banque centrale de Russie.

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies