La Russie reste le principal marché de Renault après l’Hexagone

Pixabay

À l’issue des 9 premiers mois de l’année en cours, le groupe français Renault a vendu 367 679 véhicules en Russie, ce qui fait de cette dernière le principal marché de ce constructeur automobile après la France – où sur cette même période 516 099 voitures ont été écoulées, révèle la compagnie dans un communiqué paru le 25 octobre.

Abordant les résultats du troisième trimestre, le groupe précise qu’en Russie il a connu une augmentation de 6,1%, et ce, dans un marché en baisse de 1,2%. Ce résultat est notamment expliqué par le « lancement d’Arkana et la poursuite du succès des produits de Lada ».

En outre, si le chiffre d’affaires consolidé du groupe a baissé de 5,1% depuis le début de l’année en cours et se chiffre à 39, 347 milliards d’euros, la contribution en son sein d’AvtoVAZ (constructeur de la Lada) a augmenté sur cette période de 11,6% pour s’établir à 2,348 milliards d’euros.

Dans cet autre article, découvrez en quoi l’Arkana est un tournant dans l’histoire de Renault sur le marché russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies