L’Institut Choiseul proposera prochainement sa liste des 100 meilleurs espoirs de l’économie russe

Getty Images
Une liste des 100 meilleurs espoirs de Russie dans le domaine économique sera dévoilée en avril par le centre français d’analyse Choiseul. Une initiative qui devrait permettre de rapprocher les milieux des affaires franco-russes.

Le centre d’analyse français Choiseul publiera au printemps un nouveau classement, le top 100 des meilleurs espoirs dans le domaine économique en Russie. Pour s’orienter dans leurs choix, les experts ont tenu à garder leur totale impartialité, mais ont pu compter sur le soutien de l’Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO), en tant qu’université et plateforme du Dialogue de Trianon, et de l’Observatoire franco-russe attaché à la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe afin de se familiariser avec la conjoncture actuelle du pays.

Passerelle économique entre la Russie et la France

C’est il y a six ans que la version française de ce classement est apparue, avant que ne voit le jour son homologue sur le continent africain. De son côté, le classement pour la Russie rassemblera, comme le veut la tradition, non seulement les plus influents leaders économiques du pays âgés de moins de 40 ans, mais créera également pour eux un réseau de discussion, par le biais duquel ils pourront mettre en commun leur expérience.

« Je pense qu’il est important aujourd’hui de bâtir un pont entre la France et la Russie. Et comment mieux faire pour bâtir un pont entre deux pays qui ont historiquement des liens forts, qui ont une telle proximité, si ce n’est en misant sur la jeunesse et les jeunes talents de chacun de nos deux pays ? »,  a déclaré Pascal Lorot, président de Choiseul, lors d’une conférence de presse menée mercredi 27 février.

>>> Le président de la CCI France Russie: «La Russie reste un pays dans lequel il faut investir»

C’est précisément dans ce but que le 18 avril en Russie se tiendra un gala de grande envergure, auquel seront conviées toutes les personnes figurant dans le top 100 des jeunes acteurs économiques nationaux, ainsi que leurs collègues français.

Quelles sont les particularités du classement de Choiseul?

Contrairement aux versions française et africaine, les individus intégrant le classement russe ne sont pas classés dans l’ordre, explique Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe.

Il est intéressant de souligner que la liste des personnes sélectionnées était auparavant bien plus large, mais qu’une diminution de leur nombre s’est avérée nécessaire. « Il y a plusieurs centaines de jeunes Russes aurait mérité d’intégrer cette liste, il y a beaucoup de talents en Russie et il a fallu faire les choix et il a fallu être en peu arbitraires », a en effet affirmé Dubien.

Les experts se sont donc efforcés d’équilibrer ce classement russe par secteurs d’activité, parité des genres et localisation dans le pays. Pour autant, on ne peut qualifier la liste finale de proportionnelle. En effet, Choiseul a tout de même tenu à refléter la situation économique réelle de la Russie et, par exemple, le nombre de femmes figurant parmi ces 100 individus, apparaissent finalement moins nombreuses que leurs homologues masculins.

>>> Où en sont les relations économiques franco-russes en ce début 2019?

« Au niveau des sexes, nous aurions pu donner à la liste une plus grande parité, si sa géographie n’avait concerné que la région de Moscou, mais nous y avons ajouté la province », précise en effet Artiom Malguine, vice-recteur en charge des questions générales au sein du MGIMO. Au cours de cette conférence de presse ont ainsi été évoqués les noms de plusieurs villes abritant certains des leaders économiques retenus : Irkoutsk, Tcheliabinsk, Perm, Rostov-sur-le-Don, Krasnodar, Saint-Pétersbourg…

La plus grande délégation française de ces dernières années

Les nominés du classement ont en outre reçu une invitation au gala prévu pour ce printemps, mais pour eux l’identité de leurs semblables sélectionnés restent encore un secret.

Néanmoins, nous sommes parvenus à obtenir quelques informations au sujet de la délégation française qui se rendra à Moscou en avril. Elle promet en effet d’être la plus importante de ces dernières années, et plus de 50 personnes ont d’ores et déjà confirmé leur participation. Son noyau sera évidemment constitué des nominés de la version française du classement, qui représenteront près de 35 compagnies de premier plan, telles que Christian Dior, Yves Rocher, Chargeurs, etc.

Avec eux en Russie viendront par ailleurs des personnalités publiques, parmi lesquelles se trouveront Claudie Haigneré, femme cosmonaute ayant pris part en 1996 à la mission franco-russe Cassiopée, Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense et président du groupe interparlementaire France-Russie, et Jean-Pierre Chevènement, qui a notamment celui de représentant spécial de la France pour la Fédération de Russie.

>>> Sept entreprises étrangères qui continuent d’investir activement en Russie

Quelles perspectives?

L’expérience des rencontres entre les nominés français et africains du classement Choiseul démontre qu’habituellement elles permettent la création tant de projets économiques bilatéraux que de partenariats entre les compagnies françaises elles-mêmes ainsi qu’entre les africaines.

En dépit de la non-diffusion d’informations détaillées sur le nombre de projets conclus grâce à ces classements, les analystes de centre Choiseul mentionnent d’intéressantes collaborations dans les domaines des télécommunications, de l’agroalimentaire, des transports.

Dans cet autre article, découvrez le témoignage d’un cadre italien expatrié quant à son expérience professionnelle en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies