2018, année record pour l’extraction gazière russe

Reuters

En 2018, la Russie a atteint un niveau record d’extraction de gaz, rapporte l’agence de presse RBC, s’appuyant sur les propos d’Alexandre Gladkov, directeur du département d’extraction de pétrole et de gaz au sein du ministère de l’Énergie. Pas moins de 700 milliards de mètres cubes ont en effet été produits, contre 691,1 l’an dernier.

« Pour ce qui est du gaz naturel liquéfié, nous allons commencer à en produire près de 20 millions de tonnes », a-t-il précisé, ajoutant toutefois qu’en 2018 la quantité de gaz vendu à la bourse s’élèvera à 17 milliards de m3, soit trois milliards de moins qu’en 2017.

« Cela nous pèse qu’il s’agisse en vérité du marché d’un seul fournisseur. Nous espérons que leur quantité sera élargie », a-t-il à ce propos indiqué, 95% du gaz proposé en bourse l’étant par le géant national Gazprom.

S’exprimant au sujet des changements en cours dans l’industrie mondiale de l’énergie, il a enfin déclaré que la part du gaz et des énergies renouvelables dans la balance énergétique mondiale était vouée à croître de 23 à 26% d’ici 2035, au détriment du pétrole.

Dans cette autre publication, nous nous penchons sur l’avenir du statut de la Russie en tant que leader mondiale pour l’exportation d’énergie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies