Gaz naturel liquéfié: Novatek et le belge Fluxys construiront un terminal portuaire en Allemagne

PAO NOVATEK/Global Look Press

Le 17 octobre 2018, Rostock LNG GmbH, coentreprise fondée par la compagnie gazière russe Novatek et le groupe belge d’infrastructures de transport de gaz naturel Fluxys, ont conclu un accord avec l’administration du port allemand de Rostock pour la location d’une parcelle de terre afin d’y construire un terminal de tonnage intermédiaire de gaz naturel liquéfié (GNL), peut-on lire sur le site internet de la société russe.

L’entreprise mixte ambitionne en effet de prendre en charge la conception du projet, la construction, le financement, la gestion et l’exploitation de ce site destiné au transbordement de GNL, d’une capacité de 300 000 tonnes par an. Ce terminal sera ainsi voué à accueillir les navires transportant cette marchandise, produite notamment au sein de l’usine actuellement en construction dans le port de Vyssotsk (région de Saint-Pétersbourg), mais aussi à assurer son chargement dans les citernes des camions pour une livraison dans diverses régions d’Europe.

« Est à nos yeux importante l’édification de canaux marketing efficaces pour la diffusion de notre production sur différents marchés. L’utilisation du GNL en tant que carburant pour navire et moteur à la place du diésel ou du fuel permettra une diminution des rejets dans l’atmosphère et une amélioration de la situation écologique », a ainsi souligné Leonid Mikhelson, président de Novatek.

Dans cet autre article, nous vous expliquons les conséquences actuelles et futures du réchauffement climatique en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies