Médecine, éducation, tourisme: Irkoutsk ouvre ses portes aux investissements français

Vladimir Smirnov/Sputnik

La région russe d’Irkoutsk a exposé fin novembre en France son potentiel d’investissements dans les secteurs jugés prioritaires, informe le service de presse de la Chambre de commerce et d’industrie France-Russie, l’un des organisateurs du déplacement.

Intervenant devant les représentants des milieux d’affaires français à Paris, le gouverneur de cette région, Sergueï Levtchenko, a fait savoir que ce territoire sibérien était ouvert au partenariat dans la transformation du bois, mais aussi dans le tourisme, la médecine et l’éducation, invitant en outre les entrepreneurs à proposer d’autres idées pour d’éventuels domaines de coopération.

Et de rappeler que des négociations actives avec des entreprises françaises, dont Abiss Implants et Arbiom, intéressées par la localisation de leur production dans cette région, étaient en cours.

Lire aussi : Innovations: vers l’application des technologies intelligentes françaises dans des villes russes

À Lyon, la délégation s’est en outre entretenue avec les entreprises du secteur de la santé Eastmed, ATF Implants, Luxilon, Dedienne Santé, Symbios, qui toutes considèrent la région d’Irkoutsk comme un lieu de localisation possible pour leurs activités, informe la CCI France-Russie dans son communiqué.

Lors de cette visite de trois jours, a été enfin conclu un accord tripartite entre le Fonds des lauréats du prix UNESCO dans le domaine des nanotechnologies, un institut pédagogique français et le Centre de communication internationale «STEM Baikal» (Insitilab LLC) portant sur les échanges académiques et la promotion conjointe des produits éducatifs d'Insitilab LLC sur le marché français. Il a en outre été convenu d’envoyer un groupe de médecins d’Irkoutsk au Centre de lutte contre le cancer Léon-Berard, ce qui « constituera la première étape d’une future coopération ».

Dans cet autre article, nous vous présentons diverses grandes entreprises étrangères poursuivant leurs investissements en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies