Quelles villes russes sont les plus prisées par les businessmen français?

Gouseinov Viktor/Global Look Press

Sans surprise, ce sont Moscou et Saint-Pétersbourg qui attirent le plus les citoyens français lors de leurs voyages d’affaires en Russie, indique l’agence de tourisme Aeroclub, après avoir étudié les tendances affichées par cette catégorie de voyageurs en matière de réservations de vols. 

Toutefois, si les deux capitales russes reçoivent la visite de, respectivement, 27% et 6% des businessmen français dans le pays, ces derniers sont loin de se limiter à ces deux villes. En effet, est auprès d’eux également populaire la sibérienne Novossibirsk, troisième plus grande cité du pays, avec un taux de 3%. Suivent ensuite Ekaterinbourg, Kazan, Samara, Krasnodar, Irkoutsk, Krasnoïarsk et Tioumen. Oufa et Voronej, qui figuraient l’année dernière dans le top 10, ont quant à elles enregistré une baisse de la demande.

Lire aussi : Ces entreprises étrangères qui continuent d’investir activement en Russie

À noter que les Français ont, à des fins professionnelles, effectué quelque 20 000 déplacements vers la contrée des tsars depuis le début de l’année, et que dans ce cadre, la majorité a privilégié des places en classe économique, seulement 4% s’étant procuré des billets en classe business.

Ce sont par ailleurs les compagnies pharmaceutiques et celles proposant du matériel industriel qui sont les plus représentées, puisqu’elles sont à l’origine de respectivement 50 et 25% de ces voyages.

Enfin, si la moyenne du coût d’un trajet aller-retour a été pour cette clientèle de 15 000 roubles (198 euros), le billet d’avion le plus cher ayant été acquis par un homme d’affaire français s’étant rendu cette année en Russie était au prix de 180 000 roubles (2 378 euros). Représentant d’une société pharmaceutique, il a ainsi rejoint Khabarovsk, en Extrême-Orient russe, depuis Moscou.

Dans cette autre publication, nous vous révélons où les touristes étrangers ont le plus séjourné en Russie cette année.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies