L’Algérie se laisse séduire par la production céréalière russe

Lors d’une rencontre bilatérale, l’Algérie a fait part de son intérêt pour l’importation de blé russe, rapporte le portail Agronews, citant le service de presse du Rosselkhoznadzor, service fédéral russe en charge du contrôle vétérinaire et phytosanitaire. Un premier lot d’essai sera ainsi livré et fera l’objet d’études pour déterminer la possibilité d’une coopération ultérieure.

Les deux pays ont également évoqué la certification du bœuf, des produits laitiers, ainsi que de ressources naturelles aquatiques destinés à l’exportation, en provenance de Russie, vers cette nation du Maghreb.

Lire aussi : La Russie exporte plus de nourriture que d’armements

A en outre été abordée la question du système national de contrôle vétérinaire en Russie, après quoi la délégation algérienne s’est dite intéressée par l’achat de vaccins russes contre la fièvre aphteuse.

À noter que la Russie s’impose comme l’un des plus importants exportateurs de blé au monde et pourrait même prochainement s’imposer à la première place de ce classement.

Dans cette autre publication, Russia Beyond se penche sur les perspectives agricoles unissant la France et la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies