Les routes de Russie actuellement parcourues par 725.000 voitures importées de France

Alexey Kudenko/Sputnik

La Russie comptait, au premier janvier 2018, un peu plus de 42 millions de véhicules légers, a annoncé hier le portail analytique spécialisé dans l’étude du marché automobile russe Avtostat.

Sur ce nombre, 25,8 millions (61%) ont été assemblés sur le territoire national, dont 16,5 millions sont de marques russes et 9,3 de constructeurs étrangers.

Pour ce qui est des voitures importées, on retrouve en première position les japonaises, du haut de leurs 6,8 millions d’exemplaires (16,1% du marché automobile russe). Viennent ensuite les allemandes, avec 3,5 millions de véhicules (8,2% du parc automobile de Russie), les sud-coréennes (1,2 million – 2,7%) et les britanniques (1,1 million – 2,5%).

Arrive enfin la France (725 000), qui se fait toutefois devancer par l’Ouzbékistan (749 000).

Ces données sont toutefois à nuancer par le fait que certains groupes français ont localisé une partie de leur production en Russie. Renault, par exemple, jouit d’une grande popularité sur le marché russe et assemble plusieurs modèles y étant fortement prisés directement sur place.

Pour en savoir plus sur la présence de Renault en Russie, retrouvez l’un de nos précédents articles à son sujet.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies