Le jour où Lady Di a posé les pieds sur le sol russe

AP
Alors que tout le monde se souvient de la Princesse de Galles, disparue il y a de cela 20 ans, RBTH vous raconte la visite de Diana en Russie en 1995.

APAP

Un vrai goût pour l’humanitaire et l’envie d’améliorer le quotidien des personnes dans le besoin ont conduit la princesse à visiter un grand nombre de pays, dont la Russie. Lady Di s’est rendue à Moscou en juin 1995, mais n’est restée que deux jours en tout et pour tout.

APAP

Diana est arrivée le 15 juin et a été conduite, dès sa sortie de l’aéroport, au Parlement russe (aussi appelé la Maison blanche) afin d’y rencontrer les officiels en charge de la politique sociale en la personne du vice-premier ministre Iouri Iarov et du ministre de la Protection sociale Lioudmila Bezlepkina.

ReutersReuters

Plus tard dans la soirée, la princesse s’est rendue au Bolchoï. Le public l’a chaleureusement applaudie lorsqu’elle prenait place dans la loge royale pour assister à une représentation du ballet La Sylphide.

APAP

Diana adorait le ballet mais était un peu trop grande pour devenir danseuse professionnelle. Amatrice de l’English National Ballet, elle a eu l’occasion de rencontrer les danseurs du Bolchoï.

Sergei Mamontov/TASSSergei Mamontov/TASS

Le deuxième jour, Diana a visité l’hôpital pour enfants de Touchinskaïa, qu’elle soutenait bien avant son arrivée dans la capitale russe en qualité de chef du Fonds caritatif de l’établissement.

ReutersReuters

La princesse souhaitait parler avec les enfants. Avant de rencontrer les responsables de l’hôpital, elle s’est assise avec les enfants.

APAP

Diana n’est pas venue les mains vides : elle a offert à l’hôpital de nouveaux équipements, incluant notamment des mannequins pour les exercices médicaux. Elle a également organisé un séminaire pour les étudiants en médecine consacré à l’emmaillotage des bébés.

Sergei Mamontov/TASSSergei Mamontov/TASS

Après sa visite à l’hôpital, la princesse a visité l’école primaire n°751, où elle a ouvert une antenne du Waverly House Relief Fund afin de venir en aide aux enfants handicapés.

WikipediaWikipedia

À chacun de ses déplacements, Diana était accueillie par une foule de passants venus pour la voir ou pour demander un autographe. Les photographes officiels ont eu beaucoup de mal à la suivre, mais elle ne pouvait pas quitter la capitale sans faire un détour par le Kremlin et la place Rouge.

Sergei Mamontov/TASSSergei Mamontov/TASS

Le séjour s’est terminé par une visite à l’ambassade du Royaume-Uni, où le premier secrétaire du Parti social-démocrate russe Alexandre Iakovlev a récompensé Lady Di pour son œuvre sociale et humanitaire. Deux ans plus tard, alors que le monde se remettait péniblement de sa tragique disparition, le président russe Boris Eltsine pointait le fait que Diana n’était pas seulement aimée en Grande-Bretagne, mais partout dans le monde, y compris en Russie. 

Lire aussi : 

Six stars étrangères qui considèrent la Russie comme leur maison

Ces stars qui ont visité la place Rouge

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer