La vie quotidienne aux États-Unis dans l’objectif d’un photographe russe

File d’attente

File d’attente

Pavel Kulyovkin
Deux semaines, deux côtes, une caméra et une créativité sans borne: ce photographe s’est fixé pour objectif d’explorer ce qui rend les États-Unis si intéressant aux yeux des Russes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

C’est dès son plus jeune âge que Pavel Kulyovkin, ce photographe et vidéaste russe jeune et ambitieux, s’est intéressé à la culture américaine. « La vie des Américains m’a énormément influencé. Enfant, j'étais fan de films hollywoodiens et chaque film (en particulier Maman, j'ai raté l'avion !) m'a inspiré à visiter des endroits précis aux États-Unis », relate cet originaire de la ville russe de Toropets, dans la région de Tver.

Aujourd’hui, il travaille sur des projets photographiques et vidéo pour de célèbres marques et les meilleurs magazines de Russie, tandis que ses œuvres lui ont déjà apporté plusieurs récompenses.

Sa première visite aux États-Unis remonte à 2015 et ce pays l’a inspiré pas son atmosphère et par la bienveillance de ses résidents. Quatre ans plus tard, en 2019, Pavel y est retourné pour réaliser son projet baptisé « Deux semaines – Deux côtes ».  

La vie de tous les jours à New York

« Les rues de New-York avec leurs habitants, leurs taxis et le bruit du métro m’incitent à tourner des documentaires, dit Pavel. Mais chaque ville a sa propre atmosphère et ses particularités, donc le processus de prise en photo de l'architecture ou de la nature est rempli d’une énergie historique ».

>>> Le Leningrad des années 70, une ville qui n’existe plus

La côte ouest

La première différence remarquée par Pavel est celle du climat. L’hiver sur la côte ouest est plus doux. « En février, je traversais Portland en chemise alors qu’à New York c’était impensable sans veste et cache-col », se souvient-il. Ce qui l’a également surpris, c’est le fait que des paysages naturels fascinants étaient facilement accessibles en transports en commun, alors qu'en Russie, la plupart des merveilles naturelles se trouvent dans des endroits reculés difficiles d’accès.

Route pour LA

En explorant les États-Unis, il a conclu que le peuple y était très créatif. Tout ce qu’ils font, estime-t-il, est fait avec bon goût, mêle les choses les plus insignifiantes.

À Los Angeles, le photographe a décidé de visiter les lieux où a été tourné Pulp Fiction, de Quentin Tarantino. Traversant les décors, tel un héros du film, il a essayé de refléter l’atmosphère et l’énergie de cet endroit dans ses photos.

Mère et enfant dans le métro

« Prendre en photo des personnes uniques était l'aspect le plus intéressant », avoue le jeune homme. Il ne s’attendait pas à rencontrer autant d’individus différents dont chacun a son parcours inhabituel.

Joueur de basket

Il n’a jamais préparé ses shootings à l’avance et a capté des moments au hasard. Par exemple, un jour il a vu un homme faire du basket à Harlem et l’a pris en photo. Il s’est avéré que c’était le chef cuisinier d’un restaurant français local.

Une fille sur planche à roulettes

Durant son voyage, Pavel a exploré les villes à pied, marchant pendant des journées entières et cherchant son inspiration dans chaque coin.

Je ne vois pas d’obstacle, je vois un objectif

À Los Angeles, il est tombé sur une femme de 60 ans, qui participait à une compétition de planches à roulettes. Elle s'entraînait pour sauter à travers un obstacle de deux mètres et en la regardant, il a réalisé à quel point il est essentiel de ne jamais cesser de se battre : « Ce n'est que lorsque vous sortez de votre zone de confort et que vous vous lancez un défi que vous commencez à avoir une vie passionnante, remplie d’opportunités, et obtenez les compétences pour mener à bien toute entreprise ».

Affaires à New York
Vapeur dans les rues de New York

Dans cet autre article, découvrez neuf photographes soviétiques qui ont capturé l’esprit de leur temps.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies