Quand le ballet devient muse des peintres russes

Le principal produit culturel exporté par la Russie depuis le XIXe siècle ne pouvait que se refléter dans les toiles d'artistes célèbres.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Valentin Serov. Anna Pavlova dans le ballet La Sylphide, 1909

Cette image du célèbre Serov, qui a immortalisé la légendaire ballerine Anna Pavlova, a décoré les panneaux d’affichage des Ballets russes de Serge de Diaghilev dans le monde entier.

Alexandre Benois. Esquisse pour le ballet Petrouchka, 1911

Benois était le directeur artistique de la compagnie des Ballets russes de Diaghilev, ainsi qu’un auteur incroyablement prolifique. Il a écrit des livrets de musique et des scénarios, et a également été costumier et décorateur pour une douzaine de ballets.  

Léon Bakst. Croquis du costume de l'oiseau de feu pour le ballet L’Oiseau de feu, 1922

Léon Bakst était aussi un décorateur et un artiste de théâtre talentueux, mais aussi le collègue de Benois dans la compagnie des Ballets russes. Cette esquisse pour le ballet de Diaghilev L'Oiseau de feu a d’ailleurs été vendue aux enchères de Christie's en 2013 pour 242 500 livres sterling.

Konstantin Somov. Ballet russe, 1930

L'artiste Konstantin Somov, qui a émigré à Paris, était ami avec les membres de la compagnie de Diaghilev. Il les aidait en réalisant des esquisses de costumes et de décors, et dessinait des affiches théâtrales. Il a laissé plusieurs tableaux, dans lesquels on voit la scène sous différents angles.

Zinaïda Serebriakova. Dans la salle de bain du ballet (Grandes Ballerines), 1922

Serebriakova aimait observer le boudoir. Elle s'est glorifiée elle-même dans son Autoportrait à la table de toilette, et la loge des danseurs de ballet a été représentée très souvent, et autant que possible sans embellissement.

Zinaïda Serebriakova. Les Filles Sylphides (Ballet de Chopin), 1924.

En plus des ballerines adultes, Serebriakova a également peint les créatures aériennes, presque surnaturelles, que sont les jeunes danseuses du corps de ballet.

Alexandre Guerassimov. Portrait de la ballerine Olga Lepechinskaïa, 1939

Guerassimov, l'un des principaux réalistes-socialistes de l'époque stalinienne, a représenté les personnalités les plus importantes du pays. La danseuse étoile du théâtre Bolchoï Olga Lepechinskaïa était incontestablement l'une d’entre elles. L'artiste a disposé le miroir de manière à ce que nous puissions voir la silhouette de la ballerine sous tous les angles.

Alexandre Guerassimov. Portrait de la ballerine Sofia Golovkina, 1947

Ici, l’artiste répète la technique du miroir. Golovkina est représentée dans le costume du personnage principal du ballet La Bayadère de Minkus. Après une longue et brillante carrière au sein du théâtre Bolchoï, elle a été professeur de ballet pendant de nombreuses années. Elle a également initié la création de la première école chorégraphique à Moscou afin que les danseurs de ballet puissent faire des études  supérieures. 

Nadia Roucheva. « Le solo de la ballerine », 1968.

L'artiste Nadia Roucheva était un génie autodidacte qui est décédée tragiquement à l'âge de 17 ans. Elle a laissé plus de 12 000 œuvres graphiques, parmi lesquelles des illustrations d’œuvres classiques. Le ballet occupait aussi une grande place dans les fantasmes de Nadia : sa mère était ballerine et dès son plus jeune âge, la jeune fille s’émerveillait devant l’envol et les incroyables mouvements de ses jambes.

Vassili Brataniouk. Dans la salle de répétition, années 1980

L'artiste contemporain Brataniouk a entièrement consacré son travail au ballet. Dans ce tableau, il a représenté un rare moment de repos des ballerines dans la salle de répétition de l'Académie de ballet russe Vaganova. D’un moment à l’autre, elles devront quitter leur posture détendue et se mettre en formation (les ballerines Lioubov Kounakov, Irina Kocheleva et Anastassia Chelipanova sont représentées).

Dans cet autre article, découvrez au travers d’époustouflantes photographies les coulisses des ballets du Bolchoï. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies