L’Académie Vaganova, la «fabrique» des meilleures ballerines de Russie

Piotr Kovalev/TASS
Diana Vichneva, Ouliana Lopatkina, Svetlana Zakharova et d’autres danseuses étoiles de renom n’auraient probablement pas joui d’un tel succès sans leur remarquable formation.

Agrippina Vaganova, ballerine et professeur de danse classique, est née à Saint-Pétersbourg il y a 138 ans. C’est après avoir obtenu son diplôme dans la plus ancienne école de danse classique russe que sa carrière débuta. À l’époque, elle était loin de s’imaginer que seulement 50 ans plus tard, cette école porterait son nom.

La première école professionnelle russe de ballet fut fondée en 1738 sur ordre de l’impératrice Anna de Russie (Anna Ioanovna) par le Français Jean-Baptiste Landé, qui était professeur dans une école de danse pour jeunes aristocrates à Saint-Pétersbourg. Avant la révolution, la plupart des professeurs de l’école étaient étrangers.

Au tournant du siècle, la célèbre école de danse classique russe s’imprégna des techniques de l’école italienne et de l’élégance de l’école française. Cependant elle n’en était qu’à ses débuts et n’avait pas encore défini son approche pédagogique. Cette tâche devint l’œuvre de toute une vie pour Agrippina Vaganova.

En 1897, elle intégra la compagnie de ballet du théâtre Mariinski. Mais sa constitution physique ralentit sa carrière et elle resta de nombreuses années simple danseuse dans le corps de ballet. Avec le temps, Vaganova apprit à détourner l’attention de sa petite taille, de son imposante carrure, de sa grosse tête et de ses jambes musclées vers ses techniques.

C’est grâce à sa méthode, la méthode Vaganova, qu’elle put brillamment réaliser ses propres idées de solo. Cependant, tout le monde n’était pas enchanté par ses prestations. C’était le cas de Marius Petipa, qui la critiquait sévèrement.

La ballerine se souvenait de sa vie de scène avec amertume. Elle n’ eut l’opportunité d‘interpréter des rôles principaux que peu de temps avant la fin de sa carrière de danseuse. En 1915, elle reçut le titre de danseuse étoile, mais en 1916 elle décida de quitter la scène. Cinq plus tard, en 1921, elle commença à enseigner à l’école où elle avait elle-même étudié.

Ces élèves diffusèrent progressivement sa méthode à travers le pays. Galina Oulanova fut l’une de ses premières et plus importantes réussites.

À partir de 1963, Natalia Doudinskaïa, une camarade de classe d‘Oulanova, commença à enseigner à l’Académie. Vaganova la considéra comme son successeur.

De son côté, Galina Oulanova forma de grands noms du ballet des années 1960, Ekaterina Maksimova et son mari et éternel partenaire, Vladimir Vassiliev. Les années 1960 étaient une période de recherche artistique et d'innovation. Vassiliev et Maksimova devinrent les « enfants des années 60 » sur la scène du ballet. Le couple étoile a connu succès après succès et a fasciné le monde entier.

Maksimova a également transmis les secrets de l'école de Vaganova à ses élèves. L‘une des diplômés de l'académie et des plus brillants débuts du ballet russe moderne est Ouliana Lopatkina.

Svetlana Zakharova fut également diplômée à l’Académie Vaganova de danse classique. Elle a immédiatement rejoint la Compagnie de ballet du Mariinski, où elle fut nommée danseuse principale après sa première année, alors qu'elle n'avait que 17 ans. Désormais, elle s’efforce de faciliter l'étude de la danse. « Je suis très fière d'avoir contribué à un projet de loi qui permet aux étudiants des académies d'art, et pas seulement des académies de danse, de fréquenter des écoles ordinaires », disait-elle.

Une autre danseuse étoile, Diana Vichneva, également diplômée de l'école, passe beaucoup de temps à former de jeunes danseurs. « Je vois comment leurs visages s'illuminent quand ils reçoivent l’impulsion qui les pousse dans la direction où ils souhaitent aller, ce coup de pouce », se souvient-elle. Ainsi la méthode de Vaganova continue à faire son chemin à travers le monde.

La « méthode Vaganova » a joué un rôle déterminant dans l'histoire du ballet, donnant naissance à de nombreuses générations d’étoiles du ballet russe. La publication du livre Les principes de base de la danse classique a rendu la méthode Vaganova accessible à tous.

Pour vous familiariser avec l'histoire du ballet russe, suivez le lien.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies